NOUVELLES
06/09/2012 12:25 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

USA: le marché du travail semble s'être amélioré en août

Le marché du travail semble s'être amélioré en août aux Etats-Unis mais cette bonne nouvelle pour le président sortant Barack Obama en pleine campagne électorale ne garantit pas pour autant de voir le taux de chômage officiel baisser vendredi.

Les embauches du secteur privé ont augmenté de 16% par rapport à juillet pour atteindre 201.000 créations de postes nettes, selon l'enquête ADP, étude mensuelle sur l'emploi publiée jeudi.

L'annonce de ce résultat, nettement meilleur que prévu, est tombée à la veille de la publication du rapport du département du Travail sur l'emploi et le chômage en août, vendredi à 14H30 GMT, à deux mois jour pour jour de l'élection.

Les chiffres officiels sont tout particulièrement attendus alors que la campagne pour l'élection présidentielle opposant le président sortant Barack Obama au républicain Mitt Romney entre dans sa dernière ligne droite.

La situation économique du pays y occupe une place prépondérante, les républicains reprochant à M. Obama son mauvais bilan économique et l'accusant de n'avoir pas pu contrecarrer la montée du chômage.

Ces chiffres seront aussi analysés de près par les responsables de la banque centrale (Fed). Ceux-ci doivent se réunir les 12 et 13 septembre pour faire le point sur leur politique monétaire, et la Réserve fédérale a indiqué qu'ils étaient prêts à prendre des mesures d'assouplissement supplémentaire en cas de persistance du ralentissement économique observé depuis le début de l'année.

La faiblesse de la croissance a entraîné depuis mai une remontée du taux de chômage, qui atteignait 8,3% en juillet.

Avant la parution de l'enquête ADP, les analystes estimaient, selon leur prévision médiane, que les chiffres du ministère devraient faire apparaître vendredi un taux de chômage stable en août, et une baisse des créations d'emplois à 144.000 embauches nettes dans le pays ce mois-là.

Pour ADP cependant, "la hausse de l'emploi privé d'août est suffisamment forte pour laisser penser que le taux de chômage au niveau national pourrait avoir baissé".

L'enquête ADP est jugée globalement peu fiable pour prédire ce que seront les chiffres officiels. Néanmoins certains économistes ont indiqué que les données du ministère pourraient bien faire mentir leur pronostic en faisant apparaître des créations d'emplois plus robustes que ce qu'ils pensent.

"Le renforcement de cette mesure des embauches [...] est un signe encourageant", expliquent ainsi les analystes du cabinet RDQ Economics.

Le résultat de l'enquête ADP a été renforcé par la publication de l'indice ISM non-manufacturier - mesure de l'activité de plus des trois quarts de l'économie américaine - dont la composante évaluant l'emploi est remontée à son plus haut niveau depuis avril.

Parue également jeudi, l'enquête du cabinet Challenger, Gray & Christmas, indique que le nombre de licenciements annoncés par les entreprises américaines (aux Etats-Unis et dans le monde) est tombé en août à son niveau le plus faible depuis décembre 2010.

"Le marché du travail va mieux", estime Joel Naroff, de Naroff Economics Advisors, et "même si le rythme de son amélioration n'a rien d'extraordinaire, sa direction est claire": "les entreprises embauchent de nouveau".

Pour autant, les bonnes nouvelles de jeudi pourraient bien faire place à la déconvenue vendredi sur le front du chômage.

En effet, si l'indice des nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage publié jeudi par le département du Travail est bien retombé dans la dernière semaine d'août après quinze jours de hausse, il montre qu'en moyenne sur le mois, les nombre de nouveaux chômeurs a légèrement augmenté par rapport à juillet.

mj/sl/bdx

PLUS:afp