NOUVELLES

US Open - Quart de finale: Berdych s'offre le scalp de Federer

06/09/2012 01:41 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Tomas Berdych s'est offert le scalp du N.1 mondial Roger Federer au terme d'une prestation de grande qualité de la part du Tchèque, mercredi en quart de finale de l'US Open.

Le 7e mondial s'est imposé 7-6 (7/1), 6-4, 3-6, 6-3 pour atteindre pour la première fois le dernier carré de l'US Open, où il rencontrera samedi le Britannique Andy Murray (N.3) pour une place en finale.

Le Tchèque de 26 ans avait déjà signé pareil exploit aux dépens du Suisse en quart de finale de Wimbledon, alors que Federer était tenant du titre.

Le Bâlois, qui a manqué la marche des demi-finales de l'US Open pour la première fois depuis 2003, n'a pas pleinement pu compter sur son service, contrairement à Berdych, et a commis un trop grand nombre de fautes directes (40), notamment -chose inhabituelle pour lui- en coup droit (24).

"Je n'ai pas mis une balle dedans pendant un set et demi", a regretté Federer, mené de deux sets et un break avant de corriger le tir en profitant d'un mauvais jeu de service adverse à 3-2 au troisième set.

La quatrième manche a été un étalage de très grand tennis des deux côtés mais Federer a commis un faux pas au huitième jeu (3-4) et Berdych a sauté sur l'occasion pour faire le break d'un coup droit gagnant et servir pour le match.

"Je savais que ça allait être difficile face à Tomas, il m'avait déjà battu dans des conditions (de surface) similaires à Miami (en 2010, et également à Cincinnati en 2011, ndlr) mai je pensais avoir la bonne tactique en place et avoir emmagasiné assez de confiance, a dit le Suisse, qui était arrivé en quart de finale sans avoir perdu un set. C'est une grosse déception pour moi."

"Bien sûr, Tomas a bien joué mais je trouve aussi que je l'ai aidé à se sentir à l'aise", a ajouté le Suisse de 31 ans, qui attendra encore un peu pour remporter son 18e titre du Grand Chelem, au moins jusqu'en février en Australie.

Le N.1 mondial convoitait un sixième titre à New York, ce qui n'a encore jamais été fait dans l'ère Open. Il n'a plus gagné l'US Open depuis 2008 et a raté la marche menant au dernier carré pour la première fois depuis 2003.

Quatre jours de repos

Ses difficultés à régler la mire et trouver le bon rythme en début de rencontre découlent peut-être des quatre jours sans match qu'il a eus à gérer avant de jouer Berdych. L'Américain Mardy Fish (N.23) avait en effet déclaré forfait lundi avant leur 8e de finale et son précédent match remontait à samedi et une facile victoire au 3e tour face à l'Espagnol Fernando Verdasco (N.25).

Pour l'anecdote, le Bâlois a concédé sa première défaite en session nocturne sur le court central, où il était le roi de la nuit (23 victoires).

"On ne peut pas faire mieux que ça, battre un grand joueur comme Roger en session nocturne", a réagi Berdych, qui a remporté quatre de ses sept derniers matches face à Federer. La dernière fois qu'il avait battu le Suisse en Grand Chelem, le Tchèque avait atteint la finale (Wimbledon 2010), sa seule à ce jour.

"Tout a bien marché pour moi, a ajouté Berdych. Il y a peut-être quelque chose dans mon jeu qui déstabilise un peu Roger et qui le sort de sa zone de confort. Il aime être celui qui dicte le point. C'est en essayant de jouer ce rôle à sa place que j'ai eu du succès contre lui ces derniers temps."

Le Tchèque va maintenant retrouver Murray, qui a profité mercredi en quart de finale de l'écroulement total de Marin Cilic.

Alors qu'il menait d'un set et avait deux breaks d'avance dans la deuxième manche (5-1), le Croate s'est en effet auto-détruit pour s'incliner 3-6, 7-6 (7/4), 6-2, 6-0 en perdant 18 des 21 derniers jeux de la partie.

Les deux derniers quarts de finale messieurs ont lieu jeudi: Novak Djokovic (N.2), tenant du titre, affronte l'Argentin Juan Martin Del Potro (N.7), qui a mis fin mercredi en 8e de finale à la carrière de l'Américain Andy Roddick, alors que Janko Tipsarevic (N.8) rencontre l'Espagnol David Ferrer (N.4).

bpe/chc

PLUS:afp