NOUVELLES
06/09/2012 08:15 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Naufrage meurtrier sur les côtes de la Turquie

Le naufrage d'un bateau transportant des immigrants clandestins sur les côtes de la Turquie fait 60 morts, dont 31 enfants.

L'embarcation d'à peine 20 mètres de long, où s'entassait une centaine de passagers, aurait heurté des récifs, selon les autorités turques.

Le gouverneur du district côtier de Menderes, dans la province turque d'Izmir, a affirmé que la plupart des victimes étaient palestiniennes. Tahsin Kurtbeyoglu a aussi dit à la chaîne de télévision TRT que 45 personnes avaient pu être secourues après le naufrage.

Le capitaine du navire et son second, tous les deux de nationalité turque, étaient du nombre des gens secourus et ont été placés en garde à vue, a quant à lui précisé le gouverneur adjoint d'Izmir, Ardahan Totuk.

Les corps de 43 personnes ont été repêchés et 15 autres ont été découverts par les plongeurs dans la soute de l'embarcation.

Selon des témoignages recueillis auprès des survivants, beaucoup de passagers sont restés coincés sous le pont submergé par les eaux.

Quelques dizaines de naufragés ont réussi à joindre le rivage, qui se trouvait à une cinquantaine de mètres des lieux du naufrage.

Vers la Grande-Bretagne?

L'agence de presse Anatolie rapporte que le bateau avait appareillé à l'aube depuis la petite localité turque d'Ahmetbeyli. Des survivants ont affirmé à la chaîne de télévision privée CNN-Türk qu'ils devaient se rendre en Grande-Bretagne. Les candidats à l'émigration étaient originaires de Palestine, d'Irak et de Syrie, a ajouté ce média.

Les secours ont suspendu jeudi après-midi leurs opérations sur le lieu du naufrage, mais ils continuaient leurs recherches le long de la côte.

La Turquie est une route importante de l'émigration clandestine d'Asie vers l'Europe. Des immigrants clandestins venus d'Afrique et du Proche-Orient y sont régulièrement arrêtés.

PLUS: