NOUVELLES
06/09/2012 07:30 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Ligue de diamant/Bruxelles - Blake sur les lieux du crime de lèse-majesté

Le Jamaïcain Yohan Blake revient vendredi en clôture de la Ligue de diamant à Bruxelles sur les lieux du crime de lèse-majesté où il avait estomaqué Usain Bolt l'an dernier sur 200 m, tandis que l'autoproclamée légende vivante de l'athlétisme s'alignera sur 100 m.

Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut, eux, profiteront des deux locomotives jamaïcaines pour tenter de faire bonne figure, sur le 200 et le 100 m respectivement.

L'an passé, quelques semaines après son sacre sur 100 m aux Mondiaux de Daegu, Blake avait définitivement signé son entrée parmi les rois du sprint en devenant le 2e meilleur performeur de l'histoire derrière Bolt sur 200 m en 19 sec 26.

Incrédule, le maître, qui venait de remporter son 100 m, en était resté presque "baba", sonné par la promesse d'une opposition de très haut niveau dans son propre camp.

Depuis, Bolt a remis les pendules à l'heure, et le double-triple champion olympique (100, 200 et 4x100 m à Londres comme à Pékin) n'a plus rien à craindre de son partenaire d'entraînement. Mais qu'en est-il de son record du monde sur la distance (19.19)?

A Bruxelles, pendant que Bolt clôturera une saison compliquée mais finalement éblouissante avec un dernier 100 m, Blake remettra donc le couvert sur le demi-tour de piste, selon la bonne volonté de Glen Mills, leur entraîneur commun, et de leurs agents respectifs qui n'aimeraient pas voir leurs bolides se dévaluer par trop de duels.

Si Bolt déroule dans les meetings d'après JO (19.58 à Lausanne, 19.66 à Zürich), Blake enchaîne les performances prometteuses. Il est ainsi devenu le 2e meilleur performeur de l'histoire sur 100 m en 9.69 à Lausanne, titre qu'il partage avec l'Américain Tyson Gay.

Bolt ou Blake en star de la soirée, peu importe: tous deux se retrouveront de toute façon à la soirée jamaïcaine d'après meeting organisée dans la capitale belge, et où Bolt officiera en tant que DJ.

Sur la piste d'athlétisme, les Jamaïcains pourraient toutefois se faire voler la vedette par un Américain, Aries Merritt, à la poursuite une nouvelle fois du record du monde du 110 m haies. Il le frôle, il le tutoie depuis maintenant plusieurs mois, et le champion olympique bénéficiera ce coup-ci d'une opposition relevée avec son compatriote Jason Richardson et du champion d'Europe, le Russe Sergey Shubenkov.

Après la première série de finales disputée à Zürich le 30 août, la soirée bruxelloise permettra également de tirer le rideau sur la Ligue de diamant 2012 et les disciplines non encore attribuées, soit la plupart des épreuves, même si souvent l'idendité du vainqueur ne fait plus guère de doute.

Côté français, Lemaitre profitera du 200 m pour essayer d'effacer un peu plus le souvenir décevant des Jeux. Il est "bien mieux qu'aux JO", selon son entraîneur Pierre Carraz. "Si les conditions sont correctes, on peut espérer les 20 secondes, peut-être mieux. En tout cas, depuis trois semaines, il s'est bien nourri et il retrouve de bonnes sensations", estime-t-il.

Vicaut tentera, lui, de devenir le 3e Français de l'histoire à descendre sous les 10 secondes. Il n'en est pas loin (10.02 à Lausanne) et essaiera de bénéficier du point de mire Bolt.

fbr/gv

PLUS:afp