NOUVELLES
06/09/2012 06:56 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Les Etats-Unis face au "choix le plus clair" de cette génération (Obama)

Le président Barack Obama affirme que les électeurs américains feront face au "choix le plus clair" de cette génération lors de l'élection du 6 novembre, selon des extraits de son discours devant la convention démocrate diffusés à l'avance jeudi.

Reconnaissant que la voie qu'il propose vers un rétablissement "ne sera ni rapide, ni facile", M. Obama assure aussi à ses compatriotes qu'ils l'ont élu en 2008 pour qu'il leur dise "la vérité". "Et la vérité est qu'il nous faudra davantage que quelques années pour résoudre des problèmes qui se sont accumulés depuis des décennies", ajoute-t-il.

"En fin de compte, lorsque vous prendrez ce bulletin de vote, vous vous retrouverez face au choix le plus clair depuis une génération. Dans les années à venir, de grandes décisions seront prises à Washington, sur l'emploi et l'économie, les impôts et les déficits, l'énergie et l'éducation, la guerre et la paix, des décisions qui auront des conséquences énormes sur nos vies et celles de nos enfants dans les décennies à venir", poursuit M. Obama.

"Sur chaque dossier, votre choix ne sera pas seulement un choix entre deux candidats ou deux partis", assure le président, deux mois exactement avant l'élection qui l'opposera au républicain Mitt Romney, et pour laquelle les sondages sont très serrés, témoins de la lassitude des Américains face à une économie qui peine à redémarrer.

"Ce sera un choix entre deux chemins différents pour les Etats-Unis", selon M. Obama, qui doit prononcer ce discours à 22H10 (02H10 GMT vendredi) devant les délégués démocrates réunis en convention depuis trois jours dans le "Time Warner Cable Arena", un complexe de 15.000 places au coeur de Charlotte en Caroline du Nord (sud-est).

Quatre ans après l'éclatement de la crise financière qui s'est propagée à l'économie réelle et se traduit encore aujourd'hui par un taux de chômage élevé pour le pays de 8,3%, M. Obama estime que reprendre le dessus signifiera pour les Etats-Unis un "effort commun, une responsabilité partagée, et le genre d'expérimentations audacieuses et persistantes que Franklin Roosevelt a effectuées pendant la seule crise pire que l'actuelle".

"Mais sachez-le... nos problèmes peuvent être résolus. Nous pouvons être à la hauteur des difficultés. Le chemin que nous proposons est peut-être plus difficile, mais il nous mène vers un monde meilleur", dit-il encore.

"Je vous demande de choisir cet avenir. Je vous demande de vous rassembler autour d'un ensemble d'objectifs pour notre pays (...) pour le secteur manufacturier, l'énergie, l'éducation, la sécurité nationale et le déficit: un projet réel, à notre portée qui nous mènera à de nouveaux emplois, davantage d'opportunités et reconstruira cette économie sur une base plus solide", plaide le président démocrate.

"C'est ce que nous pouvons faire dans les quatre années à venir, et c'est la raison pour laquelle je suis candidat à un deuxième mandat de président des Etats-Unis", lance-t-il.

tq/lb/jca

PLUS:afp