NOUVELLES
06/09/2012 07:24 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Les chefs du Manitoba décrient les compressions budgétaires fédérales

Le chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Derek Nepinak, affirme que son organisation sera confrontée à une réduction budgétaire fédérale de 80 %, qui ferait passer le financement de 2,6 millions de dollars par an à 500 000 $ d'ici 18 mois.

Le ministre fédéral des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, John Duncan, a annoncé, mardi, des changements au financement de base des organisations autochtones et aux conseils tribaux.

Concrètement, le financement de base des organisations autochtones représentatives nationales sera diminué de 10 %, alors que celui versé aux organisations autochtones représentatives régionales sera soit réduit de 10 % ou limité à 500 000 $.

Les diminutions sont fondées sur les niveaux de financement de 2012-2013. La réduction s'appliquera en 2014-2015.

Ces compressions budgétaires mettent en péril les emplois de plus de la moitié du personnel de l'Assemblée, selon son chef, et cela aurait un impact sur son offre de programmes.

« Il s'agit d'une attaque directe à la voix politique des communautés des Premières Nations partout au Canada », affirme M. Nepinak.

« Dans l'histoire récente, nous n'avons jamais vu une telle attaque flagrante par un gouvernement fédéral en vue de réduire au silence les Premières Nations », a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral explique que ces mesures permettront d'avoir des programmes plus efficaces.

Les Premières Nations auront 18 mois pour s'adapter. Elles pourront notamment trouver d'autres moyens de financement, souligne le ministère des Affaires autochtones et Développement du Nord Canada dans un communiqué.

L'Assemblée des chefs du Manitoba représente 61 Premières Nations et plus de 140 000 Autochtones du Manitoba.

PLUS: