NOUVELLES
06/09/2012 04:54 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Le TSX clôture en hausse après l'annonce d'une intervention de la BCE

TORONTO - L'annonce de la mise sur pied par la Banque centrale européenne d'un important programme visant à réduire les coûts d'emprunt de certains des pays les plus touchés par la crise de la dette européenne a permis à la Bourse de Toronto de clôturer jeudi en forte hausse.

L'initiative prévoit l'achat par la banque centrale d'obligations gouvernementales sur le marché obligataire secondaire, où des billets précédemment émis sont échangés.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 149,6 points pour terminer la séance avec 12 139,73 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a pris 12,03 points à 1258,3 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,83 cent US à 101,75 cents US.

Depuis que l'Espagne et l'Italie ont dû offrir, plus tôt cette année, des rendements de l'ordre des sept pour cent sur leurs obligations de référence de 10 ans — un niveau jugé insoutenable à long terme — le milieu financier exerçait une certaine pression sur la BCE afin qu'elle intervienne.

Les marchés avaient pris du mieux ces dernières semaines dans l'espoir qu'un programme semblable à celui annoncé jeudi voit le jour.

Le programme de la BCE prévoit que les pays voulant en bénéficier devront d'abord demander officiellement l'aide des fonds de sauvetage européens et accepter des conditions «strictes et effectives» de politique budgétaire. Cela mettra une pression énorme sur des pays comme l'Italie et l'Espagne, qui hésitent à demander l'aide de leurs partenaires de la zone euro.

Des analystes ont toutefois prévenu que si ce programme offrira un soulagement à court terme aux pays européens et aux marchés financiers, il ne s'attaque en rien aux faiblesses économiques qui prévalent dans la région et qui pourraient durer encore plusieurs années.

Les marchés américains ont terminé la séance de jeudi à des sommets de plusieurs années.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a bondi de 244,52 points à 13 292 points — son plus haut cours de clôture depuis décembre 2007 —, tandis que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 66,54 points à 3135,81 points et que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 28,68 points à 1432,12 points, son plus haut niveau depuis janvier 2008.

Tous les secteurs du parquet torontois ont affiché des hausses jeudi. Celui des métaux de base a pris environ trois pour cent, même si le cours du cuivre a lâché 1 cent US à 3,52 $ US la livre à New York, après avoir gagné la veille 6 cents US.

Le cours du pétrole brut a gagné 17 cents US à 95,53 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, ce qui a aidé le secteur torontois de l'énergie à dégager un gain de deux pour cent. L'action de Suncor Énergie (TSX:SU) a grimpé de 50 cents à 31,85 $, tandis que celle de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a avancé de 73 cents à 30,09 $.

Le cours du lingot d'or a progressé de 11,60 $ US à 1705,60 $ US l'once à New York et le secteur aurifère de Toronto a pris près de deux pour cent. L'action de Goldcorp (TSX:G) a grimpé de 85 cents à 41,36 $, tandis que celle d'Iamgold (TSX:IMG) a progressé de 26 cents à 13,29 $.

Le secteur de la finance a avancé de 0,9 pour cent. Le titre de la Financière Manuvie (TSX:MFC) a pris 25 cents à 11,50 $ et celui de la Banque Scotia (TSX:BNS) a avancé de 44 cents à 52,90 $.

PLUS:pc