NOUVELLES
06/09/2012 11:38 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Jeux paralympiques de Londres: Roy qualifiée pour la finale du 1500 m

LONDRES - Diane Roy s’est qualifiée pour la finale du 1500 m T54 en para-athlétisme aux Jeux paralympiques de Londres.

La Sherbrookoise s’est classée quatrième de la première des deux courses des préliminaires et quatrième au cumulatif, en 3 min 32,27 s.

Roy a obtenu le meilleur chrono des athlètes ne s’étant pas classées parmi les trois premières des deux vagues qualificatives. La finale aura lieu vendredi.

«Nous savions que la deuxième vague serait plus lente, plus tactique, a-t-elle mentionné. J’ai été pris à l’intérieur, mais je savais que je passais aux temps. Il y avait juste 2 filles sur 12 qui étaient éliminées.»

La Saskatchewanaise Keira-Lyn Frie, quatrième du second départ et 10e au général, sera aussi de la finale.

La Québécoise n’a pas connu les performances qu’elle espérait aux Jeux de Londres, jusqu’à maintenant. Son meilleur résultat est une cinquième place au 400 m, lundi.

«Je me suis dit que j’essayerais de m’accrocher, de me remettre dedans et de rouler à un rythme pour être confortable, tout en oubliant le passé », a dit Roy au sujet de sa course de jeudi, et en référence à ses déceptions des derniers jours.

« Ç’a été bien d’avoir une demi-finale, même si elle a été facile, pour me remettre dedans avec la soirée de mercredi qui a fini tard et qui a été difficile », a conclu celle qui avait alors pris le septième rang.

Une quatrième médaille pour Mortimer

La paranageuse Summer Mortimer, d’Ancaster, en Ontario, a remporté sa quatrième médaille des Jeux paralympiques, jeudi.

Mortimer s’est classée troisième au 100 m libre féminin S10 en 1:01,58. Sophie Pasco, de la Nouvelle-Zélande, a remporté la médaille d’or avec un record des Jeux en 1:00,89 et Élodie Lorandie, de France, a terminé deuxième en 1:01,09. Aurélie Rivard, âgée de 16 ans, de St-Jean-sur-Richelieu, au Québec, a pris le quatrième rang en 1:02,12.

Au 100 m libre masculin S10, Benoît Huot, de Montréal, et Nathan Steen, de Maple Ridge, en C.-B., se sont classés respectivement quatrième et cinquième en 53,32 et en 53,59.

Au 100 m libre féminin S8, Morgan Bird, de Calgary, a abaissé son record canadien à 1:10,97 en se classant sixième. Elle a terminé ses épreuves individuelles à ses premiers Jeux paralympiques avec trois finales et trois records personnels.

Basketball en fauteuil roulant: les Canadiennes peuvent finir cinquièmes

En basketball en fauteuil roulant, les Canadiennes batailleront pour la cinquième place après un gain de 74-53 contre le Mexique.

Les joueuses du pays ont fait preuve de caractère après le revers de 67-55 face aux Américaines en quarts de finale, mardi.

«Elles veulent absolument gagner, il n’est pas question pour elle de baisser les bras, a affirmé la gérante, Karine Chicoine. Ça fait deux jours que nous en parlons. Ce n’est pas parce que nous avons perdu contre les Américaines que nous arrêtons tout ça.»

Cindy Ouellet de Québec, Élaine Allard de Saint-Eustache, Maude Jacques de Sainte-Catherine et leurs consoeurs ont frappé tôt et fort, prenant l'avance 30-4 au premier quart.

Ouellet a fourni 14 points et sept rebonds. Janet Mclachlan de West Vancouver a été la meilleure attaquante avec 24 points et récupérant 13 rebonds.

Les Canadiennes auront la chance d’égaler leur performance des Jeux paralympiques de Pékin, vendredi, alors qu’elles affronteront les Chinoises pour le cinquième rang.

«Ce sera un match difficile mentalement parce qu’elles sont rapides et fortes, a dit Chicoine. Ce serra serré et ce n’est pas gagné d’avance. Les filles vont encore une fois tout donner.»

Escrime en fauteuil roulant: Mainville défait en quart de finale

Pour ce qui est de l’escrime en fauteuil roulant, Pierre Mainville a été défait en quart de finale du tournoi de sabre. L’athlète de Saint-Colomban s’est incliné 15-9 face au Russe Marat Yusupov, en classe B.

Terminant cinquième, Mainville inscrivait ainsi la meilleure performance canadienne de tous les temps en escrime en fauteuil roulant à des Jeux paralympiques.

Mainville et Yusupov se sont échangé la tête en début de combat. À égalité à 9-9, le Québécois a toutefois laissé son adversaire marquer six touches d’affilé pour l’emporter.

«Je n’ai pas fait mon jeu. Il y a des choses qui ont bien fonctionné au début, mais que j’ai arrêté de faire sans trop savoir pourquoi. J’étais peut-être moins concentré. Il faudra que je regarde les vidéos», a-t-il avoué.

Le Russe, sixième au monde, était à la portée de Mainville, qui est classé au huitième rang mondial puisque le Québécois l’avait battu lors de la dernière Coupe du monde, en Pologne.

«Il n’y avait aucune raison pour moi de perdre ce combat. J’étais bien, j’étais prêt et je ne souffre d’aucune blessure. J’ai tellement travaillé ces derniers temps. C’est certain que c’est une frustration de ne pas aller plus loin.»

Mainville avait fini neuvième lors des Jeux de Pékin.

«C’est sûr que (cinquième) ce n’est pas un mauvais résultat, mais ce n’est pas celui que je voulais. J’étais capable de me rendre plus loin.»

PLUS:pc