NOUVELLES
06/09/2012 05:58 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

François Legault demande des mesures de soutien à l'économie

QUEBEC - François Legault a demandé jeudi à la première ministre élue, Pauline Marois, de mettre le pied sur l'accélérateur afin que le gouvernement puisse adopter des mesures «urgentes» de soutien à l'économie.

À l'issue de la première réunion de son caucus de 19 députés à l'Assemblée nationale, le chef de la CAQ a exprimé sa vive inquiétude quant aux perspectives économiques touchant le Québec.

De lourds nuages noirs s'accumulent avec les révisions de croissance à la baisse partout au pays et en raison des déboires de l'économie européenne, a fait valoir M. Legault en conférence de presse aux côtés de ses recrues.

De l'avis du chef caquiste, il y a urgence d'agir pour attirer davantage d'investissements privés au Québec et améliorer la compétitivité des entreprises.

Il faut aussi, a-t-il insisté, soulager le fardeau fiscal des contribuables de la classe moyenne.

En ces matières, le nouveau gouvernement péquiste de Mme Marois pourra compter sur la pleine collaboration du deuxième groupe d'opposition, a assuré M. Legault.

«On veut collaborer avec Mme Marois. Je pense qu'il y a des décisions d'urgence à prendre au Québec, a-t-il martelé. On est prêt à faire des suggestions au gouvernement, à appuyer le gouvernement de Mme Marois, je pense qu'on doit tous agir pour le bien du Québec.»

Après un premier tour de table avec ses députés élus, M. Legault a annoncé ses deux premières nominations. Le député de Chauveau, Gérard Deltell, agira à titre de leader parlementaire et Daniel Ratthé, un transfuge péquiste élu dans Blainville, assumera les fonctions de whip et président du caucus.

Le chef de la CAQ fera connaître la liste de ses porte-parole sur les différents dossiers une fois que Pauline Marois aura formé son conseil des ministres.

PLUS:pc