NOUVELLES

Cérémonie de commémoration nationale pour Denis Blanchette

06/09/2012 06:24 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Les funérailles de Denis Blanchette, tué dans l'attentat survenu mardi soir au Métropolis lors du rassemblement de victoire du Parti québécois, ont eu lieu lundi après-midi à l'église Saint-Donat, dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve à Montréal.

En accord avec la famille de Denis Blanchette, les funérailles ont fait l'objet d'une cérémonie de commémoration nationale. La première ministre élue, Pauline Marois, en avait fait la demande au premier ministre sortant Jean Charest. Le Protocole du gouvernement du Québec a donc pris en charge l'ensemble de l'organisation de la cérémonie funéraire. Le drapeau de la tour du Parlement du Québec a été mis en berne pour l'occasion, et le drapeau sera remis à la famille de M. Blanchette.

Des dizaines de dignitaires ont assisté à la cérémonie, dont la première ministre désignée Pauline Marois et des dizaines d'élus de tous les partis politiques, fédéraux et provinciaux. Jean Charest avait quant à lui délégué son ministre des Finances, Raymond Bachand.

À la sortie de la cérémonie, Pauline Marois s'est dite « profondément bouleversée » de ce qui est arrivé à Denis Blanchette. « C'est fort malheureux, et je crois que cela donne un sens très tragique à ce qui s'est passé, le fait que ce soit arrivé, une mort d'homme, à l'occasion d'un événement qui célèbre la démocratie », a déclaré la chef péquiste.

Mme Marois a dit que ses pensées allaient à la mère, aux soeurs et à la fille de la victime. « Je crois que nous devons beaucoup à la famille de Denis Blanchette, parce qu'on sait qu'il a évité probablement que le drame soit encore plus grand qu'il ne l'a été », a-t-elle ajouté.

De son côté, l'Équipe Spectra, pour qui travaillait Denis Blanchette, organisera un spectacle-bénéfice à la mémoire du technicien de 48 ans. La date n'est pas encore fixée, et les fonds serviraient à assurer l'avenir de la fillette de la victime.

PLUS: