NOUVELLES
06/09/2012 10:16 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Course Londres-Barcelone: deux pilotes privés de permis en France

Une cinquantaine de pilotes de voitures surpuissantes, impliqués dans une "cannonball" Londres-Barcelone, traversaient jeudi la France après avoir juré de ne pas faire d'excès de vitesse. Deux d'entre eux ont toutefois rapidement perdu leur permis.

Les deux conducteurs ont été flashés à 150 et 160 km/h sur une quatre-voies au nord de Rennes (ouest) où la vitesse est limitée à 110 km/h, selon la gendarmerie. Ils ont pu repartir en laissant le volant à leurs passagers, après avoir versé une consignation et remis leur permis de conduire.

A leur descente à Saint-Malo (nord-ouest) d'un ferry en provenance de Portsmouth (Grande-Bretagne), les pilotes de Maserati, Ferrari ou autres Lamborghini avaient pourtant promis de rester sages.

"Ca va être une journée très excitante mais nous ne serons pas à Barcelone avant 20h00: on ne pourra pas aller plus vite que la vitesse autorisée", a assuré à son arrivée en Bretagne l'un des participants au rallye, Robert, au volant d'une Ferrari noire.

Plus goguenard, Pat, déguisé en torero espagnol dans sa Ferrari noire, jure lui aussi de rester sage. "Nous allons respecter les lois. Je ne dépasserai pas le 60 (miles par heure, soit environ 90 km/h). Et quand je verrai la police, je donnerai un coup de frein", plaisante-t-il, avant de donner rendez-vous "à Barcelone pour le déjeuner".

Les pilotes avaient ensuite pris la route sous l'oeil de dizaines de curieux, après avoir été informés par les forces de l'ordre des sanctions qu'ils encouraient s'ils venaient à dépasser les limites autorisées. Des contrôles d'alcoolémie leur avaient aussi été imposés.

Les participants à ce rallye "boulet de canon" non officiel, parti de Londres mercredi et réservé à des conducteurs très aisés de véhicules de forte cylindrée, ont prévu de rejoindre Barcelone (Espagne) jeudi en fin d'après-midi.

Des dizaines de gendarmes et de policiers ont été mobilisés dans tout l'ouest de la France jeudi pour lutter contre les excès de vitesse liés à cette manifestation.

Le site de l'organisation cannonball2000.com prévoit une arrivée dans la capitale catalane à 17H00, ce qui implique logiquement une moyenne de 140 km/h sur les quelque 1.200 km de trajet.

Concept né aux Etats-Unis dans les années 1930, le "cannonball" consiste à relier deux villes en un temps record avec des véhicules de grosse cylindrée.

phs/am/prh/plh

PLUS:afp