NOUVELLES
06/09/2012 04:46 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

Convention démocrate: Obama réconforte ses partisans privés de discours

Le président des Etats-Unis Barack Obama a tenté jeudi de consoler ses milliers de partisans privés de son discours en raison de craintes d'orage sur le stade ouvert de Charlotte où l'apothéose de la convention démocrate devait se dérouler.

"Je veux simplement dire à quel point je regrette que nous ne puissions pas nous retrouver quand je prononcerai mon discours d'investiture ce soir. Je sais que c'est décevant", a déclaré M. Obama lors d'un appel téléphonique auquel les plus de 65.000 détenteurs de billets non honorés étaient invités à participer.

Ce discours, le point d'orgue de la convention de Charlotte, aura lieu dans le "Time Warner Cable Arena", un complexe de 15.000 places au centre de la grande ville de Caroline du Nord (sud-est), au lieu du stade qui devait initialement l'accueillir et dont la capacité est quintuple.

Les organisateurs de la grand-messe du parti ont invoqué des raisons de sécurité publique, la météo prévoyant des risques d'orages violents sur la région jeudi soir. Il pleuvait à seaux jeudi après-midi à Charlotte.

"C'était un problème de sécurité. Je ne pouvais pas vous demander (...) de risquer de vous retrouver sous de gros orages", a expliqué M. Obama.

"Je sais que c'est particulièrement décevant pour nombre d'entre vous qui ont lutté pour obtenir des billets, ou voyagé ou prévu un voyage il y a longtemps, sur vos propres deniers, pour venir ici", a encore dit le président.

Dans les rues de Charlotte, des titulaires de billets, certes gratuits mais désormais inutiles, faisaient part de leur déception, comme Justin, rencontré par l'AFP. "Je voulais vraiment être là. Je l'ai vu le jour précédant son élection il y a quatre ans, et je voulais participer à cela, aussi. Maintenant, je ne sais pas ce que je vais faire".

M. Obama a conseillé à ses partisans de se rassembler autour d'écrans de télévision pour regarder son discours, prévu à 22H10 jeudi soir (02H10 GMT vendredi). Un démocrate d'Alabama (sud), John Sawyer, avait prévu de suivre son conseil, dans une église désaffectée. "Elle n'est plus consacrée. Autrement, beaucoup dans notre délégation n'auraient pas été à l'aise à l'idée d'y boire", a-t-il dit.

mag-arb/tq/lb/sam

PLUS:afp