Huffpost Canada Quebec

Attentat au Métropolis: Yves Desgagnés dénonce une sécurité «défaillante»

Publication: Mis à jour:
Yves Desgagnés. (PC)
Yves Desgagnés. (PC)

Yves Desgagnés estime qu'il y a eu des failles dans la sécurité mardi soir au Métropolis, où un attentat à fait un mort et un blessé pendant le rassemblement du Parti québécois, et il réclame une enquête indépendante.

En entrevue à l'émission 24 heures en 60 minutes, Yves Desgagnés a dénoncé la sécurité qu'il a qualifiée de « défaillante ».

« Sur le plan personnel, j'ai trouvé que la sécurité était extrêmement défaillante. On avait la première ministre sur la scène et les gens pouvaient entrer à quelques pieds d'elle. N'importe qui pouvait entrer. [...] Ça m'a étonné. Et c'est une chose que j'ai dite à sa protection [de Mme Marois]. Donc, je crois vraiment qu'il faut analyser la chose. Il faut une enquête sérieuse et indépendante », a-t-il déclaré à Anne-Marie Dussault.

Le metteur en scène de cette soirée a expliqué que la porte arrière où s'est présenté le suspect est restée ouverte toute la journée, qu'il s'en est inquiété auprès de la sécurité qui lui aurait répondu « gentiment de me mêler de ce qui me regarde ».

Yves Desgagnés ajoute qu'il était près de la porte lorsqu'il a entendu un coup de feu, qu'un homme blessé est arrivé à ses pieds, qu'il a dit aux collaborateurs de Pauline Marois de fermer la porte.

Il a ensuite dit à un autre collaborateur de Mme Marois de la sortir de scène. La SQ lui aurait ensuite demandé de faire évacuer la salle.

Il a aussi déclaré que si l'arme du suspect ne s'était pas enrayée, les conséquences auraient pu être encore plus tragiques.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Attentat contre Pauline Marois
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction