NOUVELLES

Assassinat d'une famille en Haute-Savoie : une fillette retrouvée saine et sauve

06/09/2012 09:12 EDT | Actualisé 06/11/2012 05:12 EST

La police française a retrouvé saine et sauve une fillette de 4 ans qui s'était cachée dans une voiture où les membres de sa famille ont été assassinés, dans les Alpes françaises.

La petite fille a été retrouvée prostrée dans le fond du véhicule par des experts de la police scientifique dans la nuit de mercredi à jeudi.

L'enfant, qui s'était cachée sous les jambes de sa mère et de sa grand-mère pendant la tuerie, est restée cachée environ huit heures après la découverte de la scène de crime par les policiers.

La voiture de la famille où prenaient place son père, sa mère, sa soeur de 8 ans et sa grand-mère a été retrouvée mercredi sur les hauteurs du lac d'Annecy, en bordure d'une route près de Chevaline, en Haute-Savoie.

À l'arrivée des gendarmes, la soeur aînée gisait au sol, gravement blessée, non loin du corps d'un cycliste qui gisait à côté de son vélo, tout près de la voiture. À l'intérieur de l'auto, les corps du père, de la mère et de la grand-mère gisaient tous abattus par balle.

Il s'agit, selon la police française, d'une famille britannique qui était en vacances dans la région. Quant au cycliste, il s'agirait d'un habitant d'une communauté voisine.

Une quinzaine de douilles provenant d'une arme automatique ou semi-automatique ont été retrouvées à proximité du véhicule.

Le père, né à Bagdad, vivait avec sa famille dans la banlieue sud de Londres, à Claygate, dans la région du Surrey. Des enquêteurs britanniques ont fouillé jeudi la résidence familiale pour tenter d'en apprendre davantage sur cette tragédie.

Quant aux deux survivantes du massacre, l'aînée repose toujours dans un état grave à l'hôpital, tandis que sa jeune soeur de 4 ans, saine et sauve, a été elle aussi hospitalisée. Lorsqu'elle a été retrouvée par les experts de la police, la fillette leur aurait souri et se serait adressée à eux en anglais, a rapporté la police française.

On ignore pour l'instant les motifs de ces assassinats. Des témoins ont cependant rapporté avoir aperçu un 4 x 4 ou une grosse berline qui roulait à toute allure au moment du drame.

Quelque 60 policiers étaient à la recherche de suspects dans les collines boisées autour du village de Chevaline. La Section de recherches de Chambéry et le Groupement de gendarmerie de Haute-Savoie ont été saisis de l'enquête. Des experts de la gendarmerie scientifique de Rosny-sous-Bois ont également été dépêchés sur les lieux en raison de la complexité de la scène de crime.

PLUS: