NOUVELLES
05/09/2012 05:53 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Washington veut que l'Irak fouille les avions iraniens volant vers Damas

Les Etats-Unis ont réclamé mercredi à leur allié irakien qu'il fasse atterrir et fouiller les avions iraniens survolant l'Irak à destination de la Syrie, des sénateurs américains redoutant que ces appareils ne transportent des armes pour le régime de Damas.

Les sénateurs John McCain, Lindsey Graham et Joe Lieberman, en visite à Bagdad, ont fait part de leur "préoccupation" au Premier ministre irakien Nouri al-Maliki et au ministre des Affaires étrangères Hoshyar Zebari, à la suite d'un article du New York Times affirmant que l'Iran utilise de nouveau l'espace aérien irakien pour acheminer des armes en Syrie.

"Nous avons fait part de notre préoccupation auprès de nos partenaires irakiens", a réagi le porte-parole adjoint du département d'Etat, Patrick Ventrell.

"Nous attendons de l'Irak, qui a bonne réputation au sein de la communauté internationale et est un partenaire stratégique des Etats-Unis, qu'il remplisse ses obligations internationales", a-t-il prévenu. Et "le plus simple pour le faire, c'est de demander à ces avions d'atterrir pour qu'ils soient inspectés en territoire irakien", a proposé le diplomate, rappelant que Bagdad contrôlait totalement son espace aérien depuis le retrait de l'armée américaine fin 2011.

L'Iran, soutien indéfectible de la Syrie, a assuré au Premier ministre irakien que ses aéronefs transportaient du matériel humanitaire, selon les sénateurs américains, qui pensent, eux, qu'il s'agit de cargaisons d'armes. "Nous devrions présenter autant de preuves que possible (à M. Maliki) que ces avions iraniens transportent des cargaisons qui permettent à Assad de tuer son propre peuple", a déclaré M. Lieberman.

M. McCain a dénoncé une "violation d'une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU".

Le porte-parole de la diplomatie américaine a expliqué que "la résolution 1747 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui tente d'empêcher l'exportation d'armements iraniens, impose une responsabilité à tous les Etats" et que "conformément à la résolution 1929, adoptée en 2010, tous les Etats doivent inspecter toutes les cargaisons à destination ou en provenance d'Iran".

En mars, l'Irak avait prévenu l'Iran qu'il ne tolèrerait pas le passage sur son territoire ou dans son espace aérien d'armes destinées à la Syrie, après que Washington l'eut mis en garde. Les Etats-Unis estimaient déjà que des avions iraniens pouvaient être chargés d'armes, Téhéran assurant qu'il s'agissait d'aide humanitaire.

psr-gde-nr/lor

PLUS:afp