NOUVELLES

US Open - La reprise du quart Bartoli-Sharapova retardé par la pluie

05/09/2012 12:19 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Le quart de finale de l'US Open entre Marion Bartoli (N.11) et Maria Sharapova (N.3), interrompu mardi par la pluie et reporté à mercredi, n'a pas pu débuter à l'heure prévue (11h00 locales/15h00 GMT) sur le court central en raison de nouvelles intempéries à New York.

La Française menait 4-0, 15-30 après un départ canon face à la Russe quand la pluie a interrompu leur match après seulement 20 minutes de jeu.

Les organisateurs avaient alors reporté la rencontre pour faire place sur le central à ce qui s'annonçait comme le match phare de la soirée vu d'Amérique: le +chouchou+ du public Andy Roddick face à l'Argentin Juan Martin Del Potro.

Mais ni ce match ni deux autres 8e de finale messieurs n'avaient pu se terminer mardi, à cause d'autres averses, et avaient également été reportés.

Mercredi, la pluie devrait perturber le programme du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison pour la deuxième journée consécutive.

Le quart de finale 100% italien entre Sara Errani (N.10) et Roberta Vinci (N.20) n'a pas non plus pu démarrer à l'heure sur le court Louis-Armstrong.

Au total, dix rencontres, dont quatre entamées mardi, sont au programme de mercredi, avec notamment les trois premières têtes de série en lice: Roger Federer (N.1) en quart de finale contre Tomas Berdych, Novak Djokovic (N.2) qui mène 2-0 en 8e de finale contre Stanislas Wawrinka (N.18) et Andy Murray (N.3) en quart de finale face à Marin Cilic. La suite du 8e de finale entre Janko Tipsarevic (N.8) et l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.19), avec avantage 5-2 pour le Serbe, est également au programme de la 10e journée.

Le débat sur l'utilité d'un toit à l'US Open ne manquera pas d'être relancé si ces retards ont un impact sur le bon déroulement du tournoi, comme cela a été le cas lors des quatre dernières éditions avec une finale messieurs décalée d'un jour en raison d'intempéries en fin de deuxième semaine.

Pour que ce cas de figure ne se reproduise pas, les organisateurs doivent absolument boucler les 8e de finale messieurs mercredi, sauf ensuite à faire enchaîner aux joueurs quarts de finale, demi-finales et finale en trois jours.

La Fédération américaine (USTA) a essuyé ces derniers temps de sérieuses critiques quant à l'absence d'un toit amovible sur son immense court central Arthur-Ashe (23.000 places), alors que l'Open d'Australie et Wimbledon en disposent déjà d'un et que Roland-Garros en sera doté d'ici 2017.

Le dernier plan de modernisation des infrastructures de l'US Open ne prévoit pas la construction d'un tel outil en raison des difficultés techniques et du coût important, mais l'USTA a indiqué qu'elle envisagerait de couvrir ses deux principaux courts lorsque la technologie permettra d'utiliser des matériaux moins lourds, sans toutefois pouvoir donner de calendrier.

bpe/sk

PLUS:afp