NOUVELLES
05/09/2012 01:29 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Trois morts dans des violences en Irak

Trois personnes, dont un policier et une magistrate, ont péri mercredi dans des attaques perpétrées en Irak, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires et médicales.

A Touz Khourmatou, à 175 km au nord de Bagdad, une juge d'instruction adjointe et un sergent de police ont été abattus alors qu'ils sortaient du tribunal municipal, selon un officier de la police locale et un médecin de l'hôpital de la ville, qui s'exprimaient tous deux sous couvert d'anonymat.

Plus au sud, à Samarra (110 km au nord de Bagdad), un membre des Sahwa (Le réveil, en arabe), a été abattu, et un autre a été blessé, lors d'une fusillade survenu à un point de contrôle érigé par cette milice qui lutte contre al-Qaïda, selon un officier de police et un médecin de l'hôpital municipal.

Trois autres membres des Sahwa ont été blessés par l'explosion d'une bombe qui visait leur voiture dans la ville de Baladrouz, à 75 km au nord de Bagdad.

Si les violences ont considérablement diminué par rapport aux sanglantes années 2006-2007, elles restent encore très fréquentes en Irak, plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise politique doublée de fortes tensions confessionnelles.

bur-psr/gde/hj

PLUS:afp