POLITIQUE

Élection générale: les Québécois renouent avec l'exercice démocratique

05/09/2012 12:05 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST
PC

MONTRÉAL - Les Québécois ont renoué avec l'exercice démocratique lors des élections générales de mardi, après l'avoir boudé lors du vote de 2008.

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) fait état d'un taux de participation de 74,61 pour cent, soit un seuil supérieur à celui de 71,23 pour cent atteint en 2007. Le taux de participation s'était toutefois effondré à 57,43 pour cent lors de l'élection de 2008.

Plus tôt pendant la journée, la chef du Parti québécois, Pauline Marois, s'était présentée avec son conjoint, Claude Blanchet, à son bureau de vote situé dans un centre communautaire de Beaupré, à l'est de Québec, dans sa circonscription de Charlevoix-Côte-de-Beaupré.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, avait voté dans la circonscription de L'Assomption, ancien fief de Jacques Parizeau. Depuis un redécoupage de la carte électorale, cette circonscription englobe des municipalités de l'ancienne circonscription de Rousseau, où M. Legault avait été député du Parti québécois de 1998 à 2009.

Le chef du Parti libéral, Jean Charest, s'était rendu voter peu avant 15 heures dans une école primaire de Sherbrooke, au coeur de sa circonscription du même nom, où une douzaine de manifestants portant le carré rouge l'attendaient pour lui crier des slogans.

Près d'un million de personnes n'ont pas attendu la fin de cette intense campagne de 35 jours pour se prévaloir de leur droit de vote par anticipation.

À ce chapitre, un record datant de 2008 a d'ailleurs été fracassé: selon le DGEQ, 15,57 pour cent de l’électorat, soit 919 120 personnes, ont voté par anticipation. En ajoutant à ces données le nombre d'électeurs ayant voté hors circonscription, 980 498 personnes (16,6 pour cent) ont exercé leur droit de vote entre les 24 et 30 août.

INOLTRE SU HUFFPOST

Soirée électorale du 4 septembre 2012