NOUVELLES

Shell annonce un premier projet de CSC dans les sables bitumineux

05/09/2012 11:46 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

CALGARY - L'entreprise d'hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé mercredi un projet de captage et stockage du CO2 dans les sables bitumineux de l'Alberta, une première en son genre au Canada.

Le projet Quest sera construit pour le compte des copropriétaires du Projet de sables bitumineux Athabasca, qui incluent Shell, Chevron et Marathon Oil. Il jouit aussi de l'appui des gouvernements du Canada et de l'Alberta.

Le Projet de sables bitumineux Athabasca produit du bitume, qui est acheminé vers l'usine de traitement Scotford de Shell, près d'Edmonton.

À compter de la fin de 2015, le projet Quest captera et stockera plus d'un million de tonnes de CO2 chaque année. Quest réduira les émissions directes de l'usine Quest d'un pourcentage pouvant atteindre 35 pour cent, soit l'équivalent du retrait de 175 000 voitures nord-américaines des routes chaque année, selon Shell.

Le gouvernement de l'Alberta investira dans Quest un montant de 745 millions $ puisé dans un fonds de 2 milliards $ mis sur pied pour appuyer le captage et stockage du CO2 , tandis que le gouvernement fédéral y contribuera 120 millions $ à même son fonds d'énergie verte. Shell aurait déjà reçu toutes les autorisations gouvernementales nécessaires.

Quest est présenté comme le premier projet de captage et stockage du CO2 d'envergure commerciale à s'attaquer aux émissions de gaz à effet de serre associées à l'exploitation des sables bitumineux.

Les travaux de construction ont déjà débuté et emploiront, en moyenne, quelque 400 ouvriers spécialisés sur une période d'environ 30 mois.

Le CO2 capté à l'usine Scotford sera transporté sur 80 kilomètres par un pipeline souterrain vers un site de stockage situé au nord de Scotford. Il sera ensuite injecté à deux kilomètres sous terre dans une formation de roche poreuse située sous une couche de roc imperméable.

PLUS:pc