NOUVELLES

Raid sanglant à Alep, attaque rebelle d'un aéroport militaire (militants)

05/09/2012 05:53 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

L'armée syrienne a bombardé mercredi des quartiers rebelles d'Alep faisant 19 morts dont sept enfants, et les insurgés ont lancé une attaque contre un aéroport militaire à Boukamal qu'ils tentent de contrôler, selon des militants.

Dans la capitale syrienne, plusieurs explosions ont été entendues dans le quartier de Jobar soumis à un violent pilonnage, ainsi que dans la localité de Yalda, dans la province de Damas, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Neuf personnes, dont sept enfants, ont été tués dans des bombardements aériens et aux obus de mortier des quartiers de Marjé (sud) et de Hanano (nord-est) à Alep, deuxième ville de Syrie touchée par de violents combats depuis plus d'un mois, selon l'ONG.

Dix civils ont en outre trouvé la mort dans le bombardement du quartier Boustane al-Bacha dans le nord d'Alep. "De nombreuses personnes ont été blessées dont certaines sont dans un état grave", a précisé l'OSDH.

Dans l'Est, à Boukamal, "de violents combats au sol se déroulent à l'intérieur de l'aéroport militaire de Hamdane entre soldats et rebelles, qui contrôlent de grandes parties du site", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de cette ONG. Au moins six rebelles ont péri.

Les insurgés avaient lancé l'attaque contre cet aéroport le 1er septembre, après s'être emparés à Boukamal d'un important bâtiment de la défense aérienne où sont stockés des missiles anti-aériens.

Dans la ville de Deir Ezzor, deux personnes ont été tuées dont l'une par des tirs de francs-tireurs, a ajouté l'ONG.

Les rebelles concentrent leurs attaques contre les aéroports militaires, affirmant avoir détruit une dizaine d'hélicoptères et d'avions, les bombardements de l'armée de l'air faisant chaque jour des dizaines de victimes.

Dans la province de Homs (centre), trois enfants ont été tués dans le pilonnage par l'armée de la localité d'Ariha, alors que le quartier de Khaldiyé dans la ville du même nom a été visé par un violent pilonnage, a poursuivi l'OSDH.

En outre, à Damas, le quartier de Tadamoun (sud) était le théâtre de combats et la cible de bombardements, selon la Commission générale de la révolution syrienne. Des colonnes de fumée étaient visibles au-dessus du quartier survolé par les hélicoptères.

A Douma, près de la capitale, un civil a été tué par des tireurs embusqués et deux autres civils ont péri dans la province de Damas.

Selon un bilan encore provisoire de l'ONG, 33 personnes ont péri --27 civils et 6 rebelles-- dans les violences à travers le pays.

L'OSDH a par ailleurs fait état de la découverte à Jobar de neuf corps d'hommes tués par balles.

Mardi, 119 personnes -79 civils, 28 soldats et 12 rebelles dont un adolescent de 15 ans, ont péri dans les violences, selon l'ONG. Le même jour, 37 corps ont été retrouvés dans la province de Damas dont 17 à Douma et 10 à Daraya.

bur-rm/tp

PLUS:afp