NOUVELLES

Libération par Israël d'un député Hamas de Jérusalem expulsé en Cisjordanie

05/09/2012 08:35 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Un député du Hamas élu de Jérusalem-Est, expulsé en 2010 vers la Cisjordanie où il avait été arrêté par Israël en 2011, a été libéré mercredi après un an de détention administrative, a-t-on appris de sources au sein du mouvement.

Mohammad Abou Tir, libéré de la prison d'Ofer, près de Ramallah, s'est installé dans le camp de réfugiés de Qalandia, proche de Jérusalem où il ne peut plus retourner, en raison de son expulsion par les autorités israéliennes en décembre 2010, a-t-on précisé.

Mohammad Abou Tir avait été arrêté en juin 2010 puis expulsé vers la Cisjordanie en décembre 2010 en raison de son refus de quitter Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël en 1967, à la suite du retrait par le ministère israélien de l'Intérieur de son permis de résidence en raison de ses activités au Hamas.

Onze des 74 députés du Hamas, ainsi que deux députés du Fatah du président Mahmoud Abbas et un du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP, gauche), sur 132 membres du Conseil législatif palestinien, sont actuellement détenus par Israël, selon des sources parlementaires. La grande majorité des élus du Hamas, ainsi que deux ex-ministres, ont été arrêtés en Cisjordanie depuis octobre 2010.

La quasi totalité de ces responsables du mouvement islamiste faisaient partie des 64 parlementaires et membres du gouvernement Hamas arrêtés par Israël après la capture du soldat israélien Gilad Shalit en juin 2006 près de la bande de Gaza, finalement libéré le 18 octobre dans le cadre d'un échange de prisonniers.

he-sst/chw/sw

PLUS:afp