NOUVELLES
05/09/2012 01:34 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Les profits de Couche-Tard reculent avec l'achat d'un détaillant norvégien

Les profits d'Alimentation Couche-Tard (TSX:ATD.B) ont reculé de 26 % à son premier trimestre, en raison principalement d'une hausse des frais de financement liée à l'acquisition du détaillant norvégien Statoil Fuel & Retail (SFR).

Au cours de la période qui a pris fin le 22 juillet, l'entreprise lavalloise a enregistré un bénéfice net de 102,9 millions de dollars américains (57 ¢US par action), comparativement à celui de 139,5 millions (75 ¢US par action) dégagé pendant le trimestre correspondant de l'an dernier.

Une perte de 113,5 millions de dollars américains sur des contrats de change à terme et des frais d'acquisition de 1,2 million ont grevé les profits. Par contre, l'entreprise a bénéficié d'un gain de 6,7 millions de dollars sur des liquidités en couronnes norvégiennes détenues par certaines de ses filiales américaines.

Les revenus ont atteint 6,02 milliards, en hausse de 842,6 millions ou 16,3 %. SFR a contribué pour 363 millions à l'augmentation du chiffre d'affaires.

Au cours de l'été, Couche-Tard a mis la main sur SFR pour la somme de 2,7 milliards, ce qui lui a permis d'ajouter quelque 1600 magasins à son réseau, qui compte désormais 6134 établissements détenus en propre.

Peu après midi, mercredi, l'action de Couche-Tard s'échangeait à 49,28 $, en baisse de près de 2 %, à la Bourse de Toronto.


PLUS: