NOUVELLES
05/09/2012 04:06 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Les pays arabes dénoncent des "crimes contre l'Humanité" en Syrie

Les pays arabes ont dénoncé mercredi des "crimes contre l'Humanité" en Syrie, appelant le gouvernement de Damas à "cesser immédiatement" les violences, à l'issue d'une réunion des ministres des Affaires étrangères au siège de la Ligue arabe au Caire.

Les ministres ont en outre dénoncé "les actes de violences et les meurtres contre les civils, quels que soient leurs auteurs", en allusion aux rebelles qui combattent les forces gouvernementales.

Les ministres ont condamné "la poursuite des violences, meurtres et crimes odieux que commettent les autorités syriennes et leurs milices alliées, les +chabbiha+, à l'encontre des civils syriens".

Ils ont également dénoncé le recours des forces gouvernementales "aux armes lourdes contre les zones peuplées ainsi qu'aux exécutions arbitraires et disparitions forcées".

Dénonçant des "crimes contre l'humanité", les ministres arabes ont appelé "le Conseil de sécurité de l'ONU à prendre les mesures nécessaires pour amener les responsables de ces crimes devant la justice internationale".

Ils ont aussi exprimé "leur profonde inquiétude à propos d'une situation humanitaire qui s'aggrave en Syrie, causant le déplacement d'environ deux millions et demi d'habitants dont plusieurs centaines de milliers ont trouvé refuge dans les pays voisins".

Plus de 100.000 Syriens ont quitté le pays en août, a annoncé mardi le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Genève, soulignant qu'il s'agissait du chiffre mensuel le plus élevé depuis le début du conflit il y a 18 mois.

Selon la porte-parole du HCR, le nombre de réfugiés syriens enregistrés dans les pays voisins depuis le début des hostilités s'élève désormais à 235.000.

A l'ouverture de la réunion du Caire, le président égyptien Mohamed Morsi a renouvelé mercredi ses appels à un départ du pouvoir actuel à Damas, et demandé aux pays arabes de se mobiliser pour trouver une solution rapide au conflit.

str-mon/feb/fc

PLUS:afp