Sans surprise, la Banque du Canada a décidé de maintenir inchangé son taux de financement à un jour alors au moment où les économies mondiale et canadienne sont toujours moroses. Pour une sixième fois de suite, il reste à 1 %.

« L'économie américaine continue de croître à un rythme graduel, écrit la banque centrale dans un communiqué. L'Europe est en récession et la crise, bien que contenue, reste aiguë. » Ces « vents contraires extérieurs continuent à freiner l'activité économique » au pays, ajoute la Banque du Canada.

La semaine dernière, les plus récentes données sur le PIB canadien au deuxième trimestre laissaient entrevoir une croissance légèrement inférieure à celle prévue par la banque centrale, à 1,8 % en rythme annualisé.

La croissance économique devrait s'accélérer l'an prochain, avance la banque, la consommation et les investissements des entreprises étant les principaux moteurs de cette progression de l'économie.

La dernière fois que la Banque du Canada a changé son taux directeur, c'était en septembre 2010, lorsqu'il était passé de 0,75 % à 1 %.