NOUVELLES

La BCE pourrait annoncer jeudi un plan de sauvetage pour l'Europe

05/09/2012 05:25 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

FRANCFORT - Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi aura de nouveau l'occasion, jeudi, d'expliquer la façon dont l'institution financière compte s'y prendre pour éviter que les 17 pays de la zone euro ne soient confrontés à un désastre financier.

Les attentes sont élevées depuis que la BCE s'est engagée, à la fin juillet, à faire «tout ce qui serait nécessaire» pour maintenir la cohésion de la zone euro. La semaine suivante, le 2 août, M. Draghi annonçait les grandes lignes d'un programme d'achat d'obligations gouvernementales à court terme pour aider les pays de la zone éprouvant des difficultés à gérer leur dette.

Jusqu'alors, des pays comme l'Espagne et l'Italie avaient vu leurs coûts d'emprunt — soit les taux d'intérêt des obligations vendues — atteindre des niveaux insoutenables. Les investisseurs craignaient que les deux États en viennent rapidement à un point où ils ne pourraient plus garder la tête hors de l'eau et devraient réclament un sauvetage financier.

La situation s'est déjà produite à trois reprises dans la zone euro avec la Grèce, l'Irlande et le Portugal. Mais plusieurs craignent que l'Espagne et l'Italie représentent des économies trop grandes pour faire l'objet d'un tel sauvetage. Si ces pays étaient incapables de rembourser leurs dettes, cela pourrait provoquer une crise financière qui verrait l'éclatement de la zone euro et aurait des répercussions à travers le monde entier.

Des analystes affirment que les commentaires de M. Draghi, jeudi, pourraient être limités par le fait que la BCE n'ait pas encore planifié tous les détails de son plan. Le président de la BCE doit viser un équilibre délicat: en promettre et en révéler assez pour plaire aux marchés, tout en établissant clairement que des coups de pouce supplémentaires ne seront accordés que si les politiciens européens acceptent d'en faire plus.

PLUS:pc