NOUVELLES

Irak: descentes musclées de l'armée dans des bars et discothèques de Bagdad

05/09/2012 10:49 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Des soldats de l'armée irakienne ont procédé mardi soir à des descentes dans des boîtes de nuit de Bagdad, au cours desquelles des clients ont été "tabassés" et les établissements "saccagés", a-t-on appris auprès de responsables assurant ignorer le motif de ces raids.

Plusieurs unités des forces spéciales ont fait irruption quasi-simultanément "vers 20H00 (23H00 GMT) dans des dizaines de boîtes de nuit des quartiers de Karrada et d'Arasat (au centre de la capitale) et ont passé à tabac des clients" et des artistes qui se produisaient, a expliqué un responsable du ministère de l'Intérieur s'exprimant sous couvert de l'anonymat.

Selon un autre responsable, l'ordre de procéder à ces descentes a été donné par le général Farouk al-Araji, chef du cabinet militaire du Premier ministre Nouri al-Maliki. Cette source était toutefois dans l'incapacité d'expliquer la décision du haut gradé.

"Les hommes de la brigade 56 ont reçu l'ordre de fermer les bars, boîtes de nuit et les magasins où de l'alcool est vendu, mais ils ont saccagé les établissements", a ajouté ce responsable, qui a souhaité lui aussi garder l'anonymat.

Le bar de l'hôtel Méridien, le club al-Machrek tout comme le al-Dammour ou encore le bar de l'Union des artistes irakiens ont été visés, a précisé ce responsable. Des journalistes et des artistes ont été tabassés, ainsi que "des officiers de l'armée habillés en civil" qui fréquentaient ces bars.

Dans la foulée, les établissements ont été fermés.

Après des années de guerre, la vie nocturne de Bagdad est timidement en train de renaître. Mais les violences, encore très présentes, les incessantes coupures de courant et le couvre-feu en vigueur à partir de 1H00 du matin freinent son émergence.

ak/gde/fc

PLUS:afp