NOUVELLES

Entrevue avec Martine Desjardins: les étudiants auront le PQ à l'œil

05/09/2012 02:52 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST
Getty Images
FEUQ spokesperson Martine Desjardins speaks to the media before a meeting with Quebec education Minister Michelle Courchesne in Quebec City on May 29, 2012. The students and the Quebec government meet for the second day in a row to try to solve a strike over tuition fee that has gone on for more than 100 days. AFP PHOTO / FRANCIS VACHON (Photo credit should read Francis Vachon/AFP/GettyImages)

Bien qu'il sera difficile pour le nouveau gouvernement minoritaire du Parti québécois d'imposer son agenda politique à l'Assemblée nationale, les étudiants s'attendent toutefois à ce que Pauline Marois respecte ses engagements en ce qui concerne la loi 78 ainsi que la hausse des frais de scolarité.

«Nous avons surveillé les résultats très attentivement ce soir (mardi). De notre côté, on va continuer à mettre de la pression en ce qui concerne l'abolition de la loi 78 et sur la hausse des frais de scolarité», lance Martine Desjardins, présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), en entrevue au Huffington Post Québec.

Dans le même sens, la présidente de la FEUQ a félicité son ancien collègue, Léo Bureau-Blouin, pour sa victoire au poste de député à l'Assemblée nationale. Une victoire pour le mouvement étudiant, s'est réjoui Mme Desjardins.

«On fait l'histoire avec la belle victoire de l'ancien président de la Fédération étudiante collégiale du Québec, où on réussit à démontrer que les futurs leaders politiques peuvent provenir du mouvement étudiants», dit-elle, visiblement fière de la victoire de son ancien camarade dans la lutte étudiante du printemps.

Rappelons que Léo Bureau-Blouin, élu député dans Rivière-des-Rapides, devient à 20 ans le plus jeune député à siéger à l'Assemblée nationale.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation étudiante du 22 août 2012