NOUVELLES
05/09/2012 03:10 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST

Deux employés blessés lors d'un incident dans une centrale nucléaire française

PARIS - Deux employés ont été légèrement blessés mercredi lors d'un incident survenu dans la plus vieille centrale nucléaire de France, ont annoncé des responsables.

Selon Électricité de France (EDF), le «dégagement de vapeur lié à une manipulation d'eau oxygénée n'a eu aucun impact environnemental. «Il s'agit d'un incident, pas d'un incendie», a précisé EDF, en ajoutant qu'il n'y avait pas eu de flammes.

Deux personnes ont été «légèrement brûlées aux mains à travers leur gants», a ajouté EDF.

Le directeur de la centrale de Fessenheim, Thierry Rosso, a minimisé l'incident lors d'une conférence de presse téléphonique. «Deux employés ont reçu de l'eau oxygénée sur les doigts», mais il s'agit selon lui d'une «irritation sur l'index, même pas une blessure».

L'incident s'est produit dans une «zone nucléaire annexe» et il n'y a eu aucune fuite nucléaire, assure EDF.

«Ce n'est pas un événement nucléaire», a confirmé M. Rosso. «C'est un dégagement d'eau oxygénée. Il n'y a pas d'impact environnemental», a-t-il assuré.

Pendant sa campagne, le président François Hollande avait déclaré qu'il prévoyait fermer la centrale de Fessenheim d'ici 2017. «C'est la plus vieille centrale, elle est dans une zone sismique et il y a eu des incidents», avait-il fait valoir.

Après l'incident de mercredi, la ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Energie, Delphine Batho, a fait savoir qu'elle avait demandé à EDF et à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un rapport complet sur cet événement, qui sera rendu public.

L'organisation écologiste Greenpeace a demandé «que la plus grande transparence soit faite sur la nature et les circonstances de cet incident, qui pose de nombreuses questions sur la plus vieille centrale nucléaire de France».

«EDF et les pouvoirs publics doivent apporter une réponse claire et unique», a déclaré Sophia Majnoni d'Intagno, chargée des questions nucléaires chez Greenpeace.

PLUS:pc