POLITIQUE

Attentat contre Pauline Marois: réactions de Stephen Harper et Bob Rae

05/09/2012 10:36 EDT | Actualisé 05/11/2012 05:12 EST
AP

Le Premier ministre Stephen Harper a eu un entretien téléphonique mercredi matin avec la première ministre élue Pauline Marois pour la féliciter de sa victoire à la suite de l’élection provinciale au Québec.

Le Premier ministre s’est dit attristé des événements qui sont survenus hier soir à Montréal, selon un communiqué de presse. Il a ajouté qu’un tel acte est inadmissible et qu’une telle violence n’a pas sa place au Canada.

Stephen Harper a également tendu la main à la nouvelle première ministre afin de collaborer. «Le Premier ministre a dit qu’il est important que les deux paliers de gouvernement collaborent où ils ont des objectifs communs afin de répondre aux préoccupations des Québécois et des Canadiens afin de favoriser la stabilité, la croissance économique et la création d’emplois, affirme le communiqué. Le Premier ministre a dit qu’il entend collaborer avec le gouvernement du Québec afin de mettre en œuvre des mesures visant à renforcer l’économie du Québec, dans le respect des compétences respectives et dans l’intérêt du Québec et du Canada.»

Il ajoute: «Au nom de tous les Canadiens, j’offre mes plus sincères condoléances à la famille et aux amis de la victime et je souhaite à la personne blessée un rétablissement prompt et complet.»

Le chef du NPD, Thomas Mulcair a également commenté l'attentat: «Les événements survenus hier soir au Métropolis nous ont tous bouleversés, dit-il. Le crime commis la nuit dernière est intolérable et incompréhensible. Nos pensées accompagnent les victimes et leurs proches.»

Pour sa part, le chef libéral Bob Rae s'est dit «profondément choqué et bouleversé». «Nous sommes extrêmement peinés par ces actes de violence insensés et nous félicitons les policiers et les agents de sécurité qui ont été appelés à intervenir dans une situation des plus difficiles, dit-il par voie de communiqué. Dans la société canadienne, il n’y a jamais d’excuse ni de justification pour de tels actes de violence.»

Le député du PLC dans Papineau, Justin Trudeau, a déclaré: «Comme tous les Canadiens on se réveille un peu en perte d'innocence. On a eu des événements tragiques hier soir qui rassemblent tous les politiciens de tous les partis confondus pour dire que la violence n'a pas sa place au Québec, au Canada. Il faut se rappeler qu’un homme armé n'a jamais une voix dans notre discours politique et ne l'aura jamais.»

Stéphane Dion, député de Saint-Laurent-Cartierville pour le PLC a également voulu exprimer sa «sympathie pour les victimes».

Au sujet du résultat de l'élection, M. Dion estime que la population demeure attachée à la Confédération canadienne. «Avec un gouvernement très impopulaire, un taux d'insatisfaction record au-delà de 75 %, des allégations négatives sur l'intégrité du gouvernement et malgré la très belle campagne de M. Charest, on aurait dû s'attendre a un gouvernement majoritaire, dit-il. Or, l'opposition officielle étant indépendantiste, et voulant faire un référendum, ça dissuadé un grand nombre de Québécois de voter pour elle.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Soirée électorale du 4 septembre 2012