NOUVELLES

USA: les républicains attaquent Obama sur la dette record américaine

04/09/2012 07:18 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Les républicains ont attaqué le président américain Barack Obama pour sa gestion de l'économie du pays dont la dette vient d'atteindre les 16.000 milliards de dollars, au moment où s'ouvrait mardi à Charlotte (Caroline du Nord, sud-est) la convention du Parti démocrate.

L'équipe de campagne du candidat républicain à l'élection du 6 novembre, Mitt Romney, a diffusé un clip publicitaire d'une minute reprenant des propos antérieurs de M. Obama dans lesquels il promet de réduire de moitié la dette faramineuse du pays avant la fin de son premier mandat.

La vidéo pointe du doigt l'administration démocrate et ses dépenses fédérales qui ont, selon les républicains, au contraire creusé la dette de 5.000 milliards de dollars supplémentaires depuis que Barack Obama a pris ses fonctions.

Le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner a également souligné mardi dans un communiqué que le chiffre désormais atteint de 16.000 milliards de dollars de dette "est un autre triste rappel" des promesses non tenues de M. Obama de réduire les dépenses gouvernementales.

"Cette dette est un frein à notre économie et un fardeau écrasant sur les épaules de nos enfants et nos petits-enfants, c'est aussi une preuve de plus que la politique du président a empiré les choses".

La dette des Etats-Unis était estimée à 10.600 milliards de dollars lorsque M. Obama est entré à la Maison Blanche il y a quatre ans. Pour s'attaquer au problème, il a lancé un vaste plan de relance de l'économie, plutôt que de couper dans les dépenses, pour tenter de sortir le pays de la dépression.

Mais la dette publique des Etats-Unis a atteint la barre des 16.000 milliards de dollars, selon les chiffres diffusés mardi par le Trésor, poussant les républicains à sauter sur l'occasion pour attaquer leurs adversaires démocrates au premier jour de la convention nationale du parti, au cours de laquelle Barack Obama doit être investi candidat.

mlm/sam/lor

PLUS:afp