NOUVELLES

Tour d'Espagne: Contador "va tout donner", Rodriguez "pas encore vainqueur"

04/09/2012 12:24 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Le cycliste espagnol Alberto Contador, deuxième au classement général du Tour d'Espagne, a affirmé mardi qu'il allait "tout donner" pour gagner une course dont l'actuel leader, son compatriote Joaquim Rodriguez, ne se voit "pas encore" vainqueur.

"Je vais donner tout ce que j'ai", a lancé Contador en conférence de presse à Comillas (nord) pendant la journée de repos des coureurs.

"Je suis en ce moment en deuxième position, ce que j'aimerais changer pour passer en tête mais je sais à quel point il est difficile de gagner", a-t-il toutefois ajouté.

Alberto Contador, qui compte 28 secondes de retard au classement général sur Joaquim "Purito" Rodriguez, le petit grimpeur catalan, s'inquiète surtout du peu de jours et des rares étapes de montagne qui restent à parcourir, un terrain sur lequel le coureur de Saxo Bank est plus à l'aise.

"Cette année, il manque au Tour un col près de la ligne d'arrivée, sans attendre les derniers kilomètres" et pouvoir ainsi attaquer tôt, a ajouté le cycliste qui place ses espoirs sur l'avant-dernière étape.

"Il reste la Bola del Mundo et nous allons tenter le coup", a-t-il ajouté en référence au sommet situé dans la montagne au nord de Madrid où s'achèvera cette étape samedi, après une course difficile, avec trois cols de première catégorie et un de deuxième avant l'ascension finale.

De son côté, Rodriguez a assuré ne pas se voir encore sur la plus haute marche du podium à l'arrivée dimanche à Madrid.

"Il reste une semaine et je ne me vois pas encore vainqueur", a-t-il déclaré.

"Bien que ce soit peu, j'ai creusé un bon écart par rapport aux autres leaders, a-t-il ajouté. Si nous suivons cette ligne de conduite, je pense que nous pourrons y arriver."

"Il est clair qu'il faut que je colle à la roue de Contador, a-t-il analysé. Ses changements de rythme ne me vont pas mal. Je le connais depuis plusieurs années et je sais ce que je dois faire. Je porte le maillot rouge et c'est la meilleure des motivations."

Le coureur de Katusha a enfin affirmé qu'il ne baisserait pas sa garde face à Contador.

"Je ne crois pas que son moral soit entamé, a-t-il estimé. Il a toréé dans des endroits et des circonstances plus difficiles, je suis sûr qu'il a encore une carte à jouer."

str-gr/elc/jmt

PLUS:afp