NOUVELLES

Syrie: grève de la faim de militants pour obtenir une saisine de la CPI

04/09/2012 12:20 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Une quarantaine de personnes, en majorité syriennes, ont récemment entamé une grève de la faim pour obtenir la saisine de la Cour pénale internationale (CPI) et des poursuites contre Bachar al-Assad, ont annoncé mardi leurs représentants à Paris.

Le mouvement a été lancé le 26 août en Turquie via le réseau social Facebook et il est rejoint jour après jour par des personnes basées en Jordanie, en Espagne, aux Etats-Unis, en Italie, en Grande-Bretagne, en Arabie saoudite, au Liban, en France, a indiqué l'un de ces représentants, Hamad Naji, lors d'une conférence de presse.

"Nous appelons la communauté internationale et les organisations humanitaires (...) à mettre un terme au bain de sang en Syrie", ont déclaré les grévistes de la faim en Jordanie dans une déclaration lue à Paris.

Les militants demandent en particulier la saisine de la Cour pénale internationale. "Nous avons adressé une lettre au procureur général de la CPI afin de réclamer des poursuites contre (le président syrien) Bachar al-Assad pour crimes contre l'humanité", a déclaré M. Naji.

Ils réclament également "l'expulsion de tout représentant du régime (syrien) en Europe et le remplacement du drapeau qui flotte au-dessus des ambassades et consulats syriens par le drapeau de la révolution". Ils veulent aussi "l'engagement officiel du gouvernement égyptien à interdire l'accès du canal de Suez à tout navire transportant des aides militaires ou logistiques au régime syrien".

Les militants demandent aussi à la communauté internationale des corridors humanitaires, le renforcement de l'aide aux réfugiés, et des sanctions contre la Russie et l'Iran, principaux soutiens de Damas.

"Le temps est maintenant un facteur très important. Nous avons besoin du soutien de tous les peuples dans le monde entier", a expliqué M. Naji.

dp/prh/jb

PLUS:afp