MONTRÉAL - On avait l'impression que Françoise David, et non Pauline Marois, venait d'accéder au poste de première ministre mardi soir, à l'Olympia. Environ 2000 militants l'ont applaudie à tout rompre lorsqu'elle s'est présentée sur scène avec son nouveau collègue à l'Assemblée nationale, Amir Khadir, et des dizaines de militants.

«Quel bonheur!», a lancé Mme David avant d'adresser ses premiers remerciements aux électeurs de la circonscription montréalaise de Gouin, où elle était engagée dans une lutte serrée avec le député sortant péquiste Nicolas Girard.

«J'aimerais les remercier du fond du coeur pour avoir eu l'audace de croire en moi et en Québec solidaire. Merci, merci, d'avoir ainsi exprimé un profond besoin de changement écologiste, féministe et de gauche», a-t-elle affirmé, suscitant un tonnerre d'applaudissements.

Le nouvelle députée solidaire aura sans contredit été la grande vedette de la soirée. La présidente de la formation politique — dont la campagne a été dopée par une solide performance lors du débat des chefs du 19 août —, aura finalement eu le dessus sur Nicolas Girard, comme le prédisaient les sondages.

Bonne joueuse, elle a tenu à féliciter son adversaire pour le travail accompli au cours des huit années où il a été député de Gouin, mais aussi à lever son chapeau à la chef péquiste Pauline Marois, laquelle a écrit une page d'histoire du Québec en accédant aux plus hautes fonctions.

«Je tiens aussi, comme féministe, à reconnaître le travail de Pauline Marois, qui sera la première femme première ministre au Québec», a-t-elle lancé.

Les deux cochefs de Québec solidaire (QS) affirmaient sur toutes les tribunes depuis quelques jours que la réélection d'Amir Khadir dans Mercier n'était qu'une simple formalité, et que celle de Françoise David était pratiquement dans la poche. Ils auront finalement eu raison.

«Je le savais», a d'ailleurs lancé le député de Mercier pour commencer son discours.

Le populaire coporte-parole solidaire, Amir Khadir, a été plébiscité dans sa circonscription de Mercier, qui comprend le Plateau Mont-Royal. Il a notamment eu le meilleur sur le candidat péquiste Jean Poirier, ancien porte-parole des syndiqués d'Aveos, par une confortable majorité.

Lorsque la foule composée de nombreux étudiants a commencé à scander des slogans associés au mouvement étudiant qui a secoué le Québec au printemps dernier, il a repris la balle au bond.

«Oui, vous avez raison, vous avez raison! Le printemps érable, le printemps québécois n'était qu'un début. Nous en faisons partie, nous en ferons partie et on va continuer jusqu'à ce que le peuple soit écouté», a-t-il martelé.

Mais une bonne partie de son allocution a été réservée à sa collègue Françoise David, qui «a gagné beaucoup plus que le débat», mais aussi «le respect et la confiance de tout le Québec».

Ces propos, comme la plupart de ceux qui ont été prononcés à l'Olympia, ont été accueillis par des salves d'applaudissements. L'ambiance y était électrisante: les décibels montaient si subitement lorsqu'un résultat favorable à leurs poulains solidaires s'affichait à l'écran que, par moments, on avait l'impression d'assister à une partie de hockey.

La soirée a également été ponctuée des slogans «Charest, dehors!» ou encore «Charest, dehors, on va te trouver une job dans l'Nord») et de huées bien senties, que la foule réservait aux bons scores caquistes ou libéraux.

L'annonce de la réélection de Pauline Marois, pour sa part, n'a pas particulièrement suscité d'émoi.

Les candidats QS ont déjà indiqué qu'ils étaient prêts à appuyer toute mesure environnementale, féministe et sociale respectueuse que proposerait le Parti québécois à l'Assemblée nationale.

Ils l'ont réitéré devant leurs militants lors de leurs discours, et une fois de plus en point de presse. Ils ont précisé que l'un des chevaux de bataille serait la révision du mode de scrutin uninominal à un tour, qui empêche selon eux les électeurs de voter pour le parti avec lesquels ils ont le plus d'affinités et d'écarter le sempiternel «vote stratégique».

Mais le premier geste qu'ils ont l'intention de poser, après avoir «salué les collègues», sera de remettre sur la table le projet de loi Pharma-Québec, qui avait déjà été déposé par le député solidaire de Mercier, a signalé Françoise David.

Les stratèges de QS, tout comme Amir Khadir et Françoise David, se plaisaient à dire depuis maintenant plus d'une semaine que d'autres candidats solidaires pourrait bien causer des surprises et venir gonfler les rangs des députés à l'Assemblée nationale.

Hochelaga-Maisonneuve, Sainte-Marie-Saint-Jacques et Laurier-Dorion et Taschereau étaient dans leur mire. Les circonscriptions jugées «prenables» n'ont toutefois pas rapporté mardi soir, sauf en termes de suffrages exprimés.

Loading Slideshow...
  • Jean Charest prononce un discours après sa défaite dans Sherbrooke

  • Jean Charest après sa défaite dans Sherbrooke

  • Jean Charest après sa défaite dans Sherbrooke

  • Rassemblement du PQ au Métropolis

  • Rassemblement du PQ au Métropolis

  • Rassemblement du PQ au Métropolis

  • Pauline Marois lors de la soirée d'élections

  • Pauline Marois lors de la soirée d'élections

  • Pauline Marois lors de la soirée d'élections

  • Léo Bureau-Blouin, plus jeune député à l'Assemblée nationale

  • Au Métropolis, lors du rassemblement du Parti québécois

  • Au Métropolis, lors du rassemblement du Parti québécois

  • Au Métropolis, lors du rassemblement du Parti québécois

  • Au Métropolis, lors du rassemblement du Parti québécois

  • Au Théâtre Aux Écuries

  • Au Théâtre Aux Écuries

  • Françoise David à l'Olympia, rassemblement de Québec solidaire

  • Françoise David à l'Olympia

  • Jean-Martin Aussant n'a pas été réélu dans Nicolet-Bécancour

  • Le chanteur Dan Bigras au rassemblement de Québec solidaire

  • François Legault lors de la soirée d'élections

  • François Legault lors de la soirée d'élections

  • Rassemblement de la CAQ

  • Rassemblement du Parti libéral

  • Une scène poignante alors qu'une militante apprend que Jean Charest n'a pas été réélu


Loading Slideshow...
  • Marc-André Grondin

  • Kathleen Lévesque

  • Québec solidaire

  • Marc Cassivi

  • Tamy Emma Pepin

  • Pierre Hébert

  • Francois Gagnon

  • Burp & Epicure

  • Pierre Hébert

  • Émilie Cavalier

  • Crapules

  • MANDALORIAN

  • Marc Cassivi

  • Eric Salvail

  • Ariane D'Amour



Loading Slideshow...
  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)

  • (Crédit photo: Fabian Thauvoye)