NOUVELLES

Nouveaux corps découverts à Daraya, plus de 500 au total (ONG syrienne)

04/09/2012 11:32 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Dix nouveaux cadavres ont été découverts à Daraya, où l'opposition et la communauté internationale avaient dénoncé fin août un "massacre", portant à plus de 500 le nombre de corps découverts dans cette banlieue rebelle de Damas, a annoncé mardi une ONG syrienne.

"Dix nouveaux cadavres non identifiés ont été retrouvés à Daraya, théâtre du 20 au 26 août d'une opération militaire d'envergure portant à plus de 500 le nombres de civils tués, dont des femmes et des enfants", a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Son chef, Rami Abdel Rahmane, s'est toutefois refusé à imputer la responsabilité de ces morts à un camp ou à l'autre, alors que les découvertes de cadavres de personnes souvent victimes d'une exécution sommaire se multiplient en Syrie depuis quelques semaines, en particulier dans la région de Damas.

Les rebelles avaient annoncé le 26 août la découverte de plus de 300 corps dans cette localité majoritairement sunnite qui jouxte les quartiers rebelles du sud de Damas, l'attribuant au régime du président Bachar al-Assad.

L'oppostion et des militants avaient dénoncé un nouveau "massacre odieux du régime" en diffusant sur internet des images, non authentifiées, montrant des dizaines de corps gisant dans une mosquée ou dans une tranchée transformée en fosse commune.

Maintes fois accusé d'avoir commis des massacres depuis le début du conflit, le régime a pour sa part affirmé, via l'agence officielle Sana, que son armée avait "nettoyé" Daraya de "terroristes mercenaires" qui avaient commis des "crimes contre les habitants".

Le régime, qui assimile les rebelles à des "terroristes", fait face depuis près d'un an et demi à une révolte populaire qui s'est militarisée face à la répression. Plus de 26.000 personnes ont péri dans les violences depuis mars 2011, selon l'OSDH.

bur-sbh/hj

PLUS:afp