NOUVELLES

Les Canadiens ont passé plus de temps à regarder la télévision en 2011

04/09/2012 01:56 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

OTTAWA - Le CRTC affirme que les Canadiens ont passé plus de temps à regarder la télévision ou à écouter la radio en 2011 que dans les années précédentes, et ce, malgré la prolifération des médias non traditionnels.

Ils passent cependant aussi plus de temps à regarder la télévision sur Internet, soit 2,8 heures par semaine en 2011 comparativement à 2,4 heures l'année précédente.

Quatre pour cent des Canadiens ont déclaré avoir regardé la télévision en ligne, le même pourcentage que ceux qui ont dit l'avoir regardée sur un téléphone mobile. Trois pour cent des Canadiens ont indiqué l'avoir regardée sur une tablette électronique.

Selon le CRTC, les Canadiens ont regardé en moyenne 28,5 heures de télévision par semaine en 2011, contre 28 heures en 2010.

Ils ont écouté en moyenne 17,7 heures de radio par semaine, alors qu'ils en écoutaient 17,6 heures l'année précédente.

Un total de 78 pour cent des foyers canadiens avaient accès à Internet en 2011, et le nombre d'abonnés à des services mobiles a augmenté de six pour cent. Les nouveaux concurrents, qui offraient leurs services à plus de la moitié de la population, ont doublé leur part de marché, qui est passée de 2 à 4 pour cent de la clientèle.

Selon le président du CRTC, Jean-Pierre Blais, le rapport démontre que les Canadiens consomment avec enthousiasme le contenu créatif, qu'il soit offert à la télévision, à la radio ou sur les plateformes numériques.

Le rapport indique que les industries des télécommunications a connu une forte année 2011, la famille canadienne moyenne ayant dépensé plus de 180 $ par mois pour les services de communications.

En 2011, les revenus attribuables aux services de radiodiffusion ont augmenté de 5,5 pour cent pour s'établir à 16,6 milliards $, tandis que ceux des services de télécommunications ont augmenté de 2,5 pour cent pour se chiffrer à 42,7 milliards $.

Au total, les revenus de l'industrie des communications ont représenté 4,6 pour cent du produit intérieur brut du Canada.

PLUS:pc