NOUVELLES

La vitamine D ne réduit pas le taux de cholestérol à court terme (étude)

04/09/2012 05:30 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Prendre de la vitamine D ne permet pas de réduire le taux de cholestérol, au moins à court terme, affirme une étude américaine publiée mardi qui remet en question une idée répandue.

Une équipe de chercheurs menée par Manish Ponda, de l'université Rockefeller à New York, a effectué cette étude sur 151 individus montrant une carence en vitamine D, produite naturellement par l'effet de la lumière du soleil ou par certains aliments gras.

Ces personnes ont été divisées en deux groupes, chacun suivant un traitement différent: une mégadose de vitamine D3 était administrée aux premiers, quand les seconds prenaient un placebo chaque semaine pendant huit semaines.

Au terme de l'expérience, aucun changement n'a été observé dans le niveau de cholestérol des individus de chaque groupe, selon les chercheurs, dont l'étude a été publiée dans un journal de l'American Heart Association, dédiée aux maladies cardiaques.

"Notre étude défie la notion selon laquelle un régime de vitamine D améliore le taux de cholestérol", conclut Manish Ponda, professeur assistant en recherche biomédicale.

Des études plus approfondies doivent être menées cette année pour déterminer si une exposition à la lumière naturelle à long terme a un effet sur le niveau de cholestérol.

Les liens supposés entre le manque de vitamine D et le risque de mortalité --étant donné l'importance des problèmes cardiaques aux Etats-Unis, première cause de mortalité--, ont fait l'objet de nombreuses études depuis des années.

rom/lor/are

PLUS:afp