NOUVELLES

Conflit sur le pétrole: Bagdad menace le Kurdistan de réduire son budget

04/09/2012 09:20 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Le gouvernement irakien a menacé mardi le Kurdistan de soustraire 3 milliards de dollars aux fonds qui lui sont alloués, si la région autonome ne comblait pas le manque à gagner engendré par sa décision de suspendre temporairement ses exportations de pétrole.

La région autonome du Kurdistan est en conflit avec Bagdad sur l'exploitation de ses ressources en hydrocarbures. Elle lui réclame 1,5 milliard de dollars d'arriérés de paiement. En avril, le Kurdistan avait décidé de suspendre ses exportations de pétrole, pour les reprendre quatre mois plus tard.

D'après un rapport remis au gouvernement irakien mardi, cette suspension a privé le budget fédéral de trois milliards de dollars de revenus.

En conséquence, Bagdad donne "une semaine au gouvernement régional du Kurdistan pour venir se défendre. Si tel n'était pas le cas, les fonds seraient retirés de son budget", a déclaré Ali Moussaoui, porte-parole du Premier ministre Nouri al-Maliki.

Les relations entre Erbil et le gouvernement fédéral se sont considérablement dégradées ces derniers mois en raison de différends sur des contrats pétroliers et des revendications territoriales.

Le Kurdistan a signé des dizaines de contrats pétroliers avec des compagnies étrangères sans l'approbation de Bagdad, qui exige que ce type de négociations passent à travers son ministère du Pétrole et considère illégal tout contrat conclu en dehors de ce circuit.

ak/psr/gde/hj

PLUS:afp