NOUVELLES

Chypre espère toujours un nouveau prêt russe de 5 milliards d'euros

04/09/2012 07:02 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Le ministre chypriote des Finances a indiqué mardi que son pays poursuivait ses efforts pour obtenir de Moscou un nouveau prêt de cinq milliards d'euros destiné à soutenir son économie.

Vassos Shiarly a dit à la radio publique qu'il n'y avait "pas de nouveau développement" au sujet du prêt russe après que le journal Politis a fait état en Une d'une annonce officielle imminente de Moscou sur un feu vert à ce prêt.

Affirmant ne pas pouvoir confirmer ces informations de presse, M. Shiarly a toutefois rapporté que son ministère avait fourni les données réclamées par Moscou.

Un porte-parole des Finances russes a de son côté affirmé à l'agence d'information chypriote qu'aucune décision définitive n'avait été prise.

"Les négociations continuent. Le gouvernement russe négocie avec Chypre et le prêt n'a pas encore été accordé", a dit le responsable russe non identifié.

La République de Chypre, qui rassemble la population hellénophone de l'île, a pris de plein fouet la crise en Grèce, pays dont elle est très proche économiquement et culturellement.

Elle n'a plus accès aux marchés financiers en raison des abaissements successifs de sa note par les agences de notation et a sollicité en juin l'aide de l'UE, de la BCE et du FMI.

Le montant de cette aide n'a pas été chiffré officiellement, mais selon l'agence de notation Standard and Poor's, celle-ci pourrait atteindre 15 milliards d'euros sur trois ans.

Chypre a déjà reçu fin 2011 un prêt à faible intérêt de 2,5 milliards d'euros de la Russie.

La Russie, pays avec lequel l'île, notamment de part sa culture orthodoxe, a des liens économiques et culturels très étroits. De nombreux hommes d'affaires et banques russes ont des fonds dans les banques chypriotes, alors que des dizaines de milliers de Russes résident sur l'île touristique méditerranéenne.

L'économie chypriote s'est contractée de 2,4% au second trimestre 2012, par rapport à la même période de l'année dernière.

cc/hc/sbh/

PLUS:afp