NOUVELLES

Cent mille Syriens ont fui leur pays en août, selon le HCR

04/09/2012 05:32 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

GENÈVE - Cent mille Syriens ont fui leur pays en août, exode le plus important sur un mois depuis le début du soulèvement en Syrie en mars 2011, a annoncé mardi le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Selon la porte-parole du HCR Melissa Fleming, les chiffres du mois d'août représentent plus de 40 pour cent du nombre total de réfugiés, 234 368, recensés par le HCR depuis mars 2011.

«C'est un chiffre assez incroyable», traduisant l'«augmentation importante du mouvement des réfugiés et des gens voulant obtenir l'asile», ainsi que la «situation très précaire et violente à l'intérieur du pays», a commenté Melissa Fleming devant la presse au siège du HCR à Genève.

L'agence onusienne et le Croissant-Rouge syrien arabe continuent de renforcer leurs opérations d'aide. Il y a désormais plus de 80 000 réfugiés syriens en Turquie, dont les frontières restent ouvertes. Quelque 8000 autres attendent à la frontière de pouvoir entrer. La Jordanie, a poursuivi la porte-parole, accueille plus de 77 000 réfugiés syriens, le Liban plus de 59 000, et l'Irak près de 18 700.

D'après le Programme alimentaire mondial (PAM), quelque 1,5 million de personnes ont besoin d'une aide d'urgence, principalement dans les zones de combats. Le conflit s'est étendu aux deux principales villes syriennes, la capitale Damas et Alep (nord), grand centre industriel et commercial.

Selon une porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs, plus de 264 000 personnes se sont réfugiées dans des bâtiments publics pour tenter d'échapper aux violences et bombardements: environ 200 000 dans les zones rurales de la région d'Alep et plus de 64 000 dans la ville elle-même.

Les violences se sont intensifiées ces dernières semaines en Syrie. D'après l'opposition, août 2012 a été le mois le plus meurtrier depuis le début du soulèvement, avec quelque 5000 morts. Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), 1600 personnes ont été tuées au cours de la seule semaine dernière.

Depuis mars 2011, le bilan total atteint entre 23 000 et 26 000 morts, selon des estimations de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme et les Comités locaux de Coordination, autre important mouvement de l'opposition.

A Damas, le nouveau président du Comité international de la Croix-Rouge, Peter Maurer, a rencontré mardi le président syrien Bachar el-Assad. Selon le CICR, M. Maurer fera vendredi le point devant la presse, à l'issue de sa visite entamée lundi.

Bachar el-Assad, cité par l'agence officielle SANA, a affirmé que la Croix-Rouge est bienvenue sur le sol syrien «tant qu'elle opère de façon neutre et indépendante».

PLUS:pc