NOUVELLES
04/09/2012 01:44 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Canada: la police fait atterrir un avion tirant une banderole anti-Harper

Un important syndicat de fonctionnaires canadiens a dénoncé mardi une décision "inacceptable" de la police fédérale qui a ordonné d'atterrir à un petit avion remorquant dans le ciel d'Ottawa une banderole critiquant le Premier ministre conservateur Stephen Harper.

La Gendarmerie Royale du Canada a reconnu avoir demandé au pilote de se poser, tout en affirmant que c'était parce qu'il se trouvait dans une zone aérienne interdite au-dessus du parlement fédéral et non à cause du message véhiculé par son avion.

Cependant, les autorités du contrôle aérien interrogées par Radio-Canada ont indiqué qu'il n'avait pas pénétré dans cette zone de sécurité.

L'appareil traînait derrière lui une banderole déclarant "Stephen Harper nous déteste.ca", remplissant une commande de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) qui entend ainsi protester contre les coupes budgétaires dans les services publics.

Cette opération de communication aérienne se poursuit depuis quelques semaines dans plusieurs villes. Elle a été remarquée notamment lors du défilé de la fierté gaie à Montréal, le 19 août dernier.

Le pilote, Gian Piero Ciambella, a indiqué à Radio-Canada, que la police l'avait interrogé pour savoir s'il était "terroriste", tandis qu'un haut responsable de l'AFPC dans la région d'Ottawa, Larry Rousseau, a souligné que le slogan du syndicat ne relevait pas de "propos haineux" invoqués par la police dans les contacts avec le pilote, mais exprimait "une critique" du Premier ministre.

via/jl/bdx

PLUS:afp