NOUVELLES

Brahimi déplore un bilan "ahurissant", demande un "soutien" international

04/09/2012 05:01 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Le nouveau médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe en Syrie Lakhdar Brahimi a déploré mardi un nombre de victimes "ahurissant", demandant un "soutien de la communauté internationale" à sa mission, qui vient de commencer.

"Le bilan des pertes humaines (en Syrie) est ahurissant, les destructions atteignent des proportions catastrophiques et la souffrance est immense", a-t-il déclaré devant l'Assemblée générale de l'ONU. "Le soutien de la communauté internationale est indispensable et très urgent", a-t-il ajouté, soulignant que la situation n'avait "cessé de se dégrader".

M. Brahimi a indiqué qu'il se rendrait "dans quelques jours" au Caire pour y rencontrer le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al-Arabi.

Il a également l'intention d'effectuer sa première visite à Damas "dans quelques jours" et de visiter aussi "tous les pays qui sont à même d'aider à la réalisation d'un processus politique mené par les Syriens eux-mêmes" pour résoudre la crise.

Le médiateur n'a pas donné de date précise pour ces différents voyages.

Selon le ministère syrien des Affaires étrangères, M. Brahimi sera "bientôt" à Damas, pour discuter du conflit qui a fait plus de 26.000 morts en près de 18 mois. "Nous allons l'écouter et il va lui aussi nous écouter", a déclaré dimanche le porte-parole du ministère Jihad Makdissi.

M. Brahimi a remplacé Kofi Annan, qui a démissionné le 2 août. M. Annan a expliqué l'échec de ses efforts pour un règlement du conflit en Syrie en invoquant notamment un manque de soutien des grandes puissances.

avz/jca

PLUS:afp