NOUVELLES

Bachar al-Assad salue l'action du CICR tant qu'elle reste "impartiale" (TV)

04/09/2012 05:54 EDT | Actualisé 04/11/2012 05:12 EST

Le président syrien Bachar al-Assad a assuré mardi lors de sa rencontre avec le nouveau patron du CICR à Damas qu'il soutenait l'action de l'organisation sur le terrain tant qu'elle restait "impartiale" et "indépendante".

"Le président Assad a déclaré au président du Comité international de la Croix-Rouge qu'il saluait les opérations humanitaires menées par le comité sur le terrain en Syrie tant qu'elles restaient indépendantes et impartiales", a rapporté la télévision d'Etat syrienne.

De son côté, le nouveau président du CICR Peter Maurer a salué "la volonté de coopération du gouvernement syrien" et "la confiance établie" entre Damas et l'organisation, selon l'agence officielle Sana.

La rencontre a porté sur la "mise en place de mécanismes nécessaires pour renforcer cette coopération", a précisé l'agence.

Le porte-parole du CICR à Genève a évoqué une réunion "positive" au cours de laquelle les deux hommes ont "discuté de sujets en relation avec la protection de la population civile", notamment "l'importance de l'accès aux soins et à la nourriture et les visites pour les personnes détenues".

"Le président Maurer a aussi discuté de la nécessité d'assurer un approvisionnement plus rapide de l'aide humanitaire fournie par le CICR", notamment du matériel médical et la remise en état du réseau d'eau potable, a-t-il ajouté.

M. Maurer est arrivé lundi soir dans la capitale syrienne pour sa première visite depuis sa nomination comme successeur à Jakob Kellenberger le 1er juillet, selon la porte-parole du CICR à Damas, Rabab Rifaï.

Selon le CICR, M. Maurer doit rencontrer, outre M. Assad, le chef de la diplomatie Walid Mouallem, le ministre de l'Intérieur Mohammad al-Chaar, le ministre de la Santé Saad Abdessalam Nayef et le ministre d'Etat pour les Affaires de la réconciliation nationale Ali Haïdar.

La visite, qui doit durer jusqu'à jeudi, porte "sur les besoins humanitaires accrus et permettra de rappeler aux belligérants leurs devoirs en vertu de la loi internationale liée à la protection des civils" notamment, selon Mme Rifaï.

Elle a ajouté que M. Maurer pourrait effectuer une "visite sur le terrain", sans donner plus de précisions.

M. Maurer avait indiqué qu'il examinerait la possibilité d'effectuer "des visites à un plus grand nombre de personnes détenues en Syrie" et souligné "l’impérieuse nécessité d'aider les civils touchés par les hostilités".

Depuis le début de l'année, le CICR et le Croissant-Rouge syrien ont distribué des secours à plus de 800.000 personnes, pour la plupart déplacées, et assuré l'approvisionnement en eau potable de plus d'un million de personnes.

rim/ram/sbh/cco

PLUS:afp