NOUVELLES

Waters et les Argos renversent les Ticats 33-30 au stade Ivor Wynne

03/09/2012 05:47 EDT | Actualisé 03/11/2012 05:12 EDT

HAMILTON - Le placement de 33 verges de Swayze Waters avec 26 secondes à faire au match a propulsé les Argonauts de Toronto vers un gain de 33-30 aux dépens des Tiger-Cats de Hamilton, lundi, à l'occasion du dernier match de la fête du Travail au stade Ivor Wynne.

Ricky Ray a permis aux Argos de franchir 51 verges en sept jeux et d'atteindre le 27 dans le territoire des Ti-Cats, avec un peu plus de deux minutes à faire. Chad Owens a eu son mot à dire dans cette progression avec deux passes captées pour des gains de 29 verges — incluant un attrapé à une main suffisant pour un gain de 18 verges —, en dépit des puissantes bourrasques de vent.

«Elle était derrière moi, a-t-il dit. C'est à peu près le maximum que je peux lui offrir (en extension), et le ballon a frappé ma main et je m'y suis accroché.»

Ç'a mis la table pour le placement victorieux de Waters, au grand désarroi des 31 032 spectateurs présents sous un soleil de plomb. Et ç'a racheté les deux échappés d'Owens durant la rencontre, dont un qui a été récupéré par les Ti-Cats.

«C'est quelque chose que je dois reconnaître, et peut-être que je devrai parfois arrêter de vouloir aller chercher quelques verges supplémentaires, a noté Owens à propos des deux échappés. J'ai dit à Ricky (Ray) que j'appréciais sa confiance et le fait qu'il ait recours à mes services dans certaines situations, parce qu'il croit que je serai en mesure de faire le jeu.»

Les Ti-Cats ont repris le ballon à leur 35, mais ont été victimes d'un revirement fatal après trois jeux ratés consécutifs.

«Nous avions le match entre nos mains et nous avons obtenu plusieurs chances de le mettre hors de leur portée, a fait remarquer le quart des Tiger-Cats Henry Burris. Nous avons laissé beaucoup de points et de jeux sur le terrain.

«Mais on doit donner le crédit aux Argos, qui ont fait les jeux et m'ont rendu la tâche très complexe. Nous sommes toutefois une bien meilleure équipe que le résultat ne l'indique, et c'est de toute évidence un match que nous aurions dû gagner.»

Les Ti-Cats ont ainsi compilé une fiche de 29-13-1 contre les Argonauts lors de la fête du Travail. Les Torontois ont un dossier de 4-3-1 à leurs huit derniers affrontements au stade Ivor Wynne lors de la fête du Travail, mais ils ont engrangé leur premier gain depuis 2008.

Les deux équipes croiseront de nouveau le fer samedi soir au Rogers Centre.

Burris a désormais une fiche de 17-10 lors de ses duels contre Ray (16-9 en saison régulière, et 1-1 en matchs éliminatoires). Ray a complété 32 de ses 45 tentatives de passe pour des gains de 375 verges et un touché. Burris a été 13-en-30 pour des gains de 218 verges et deux majeurs, contre deux interceptions.

«J'ai participé à de nombreux matchs serrés contre Henry dans l'Ouest, et j'ai été témoin de ses nombreuses remontées victorieuses, a dit Ray. Même après qu'ils eurent créé l'égalité, je savais que nous avions le vent en notre faveur et que si nous parvenions à obtenir quelques premiers jeux nous allions avoir l'opportunité de faire un placement pour la victoire.»

Chris Williams marque l'histoire

Burris a permis aux locaux de s'approcher à 30-30 avec une passe de touché de 10 verges à Brandon Rutley à 12:40, avant de repérer Dave Stala pour le converti de deux points.

Ça s'est produit après que les Torontois eurent effacé un déficit de 11 en inscrivant 19 points au début du quatrième quart. Après que les Ti-Cats eurent concédé un touché de sûreté tôt dans la période, les Argos se sont approchés à deux points grâce à la course d'une verge de Chad Kackert jusque dans la zone des buts, à 5:46.

Moins de deux minutes plus tard, Ahmad Carroll a retourné une interception aux dépens de Burris sur 37 verges pour le majeur, et le placement de 26 verges de Waters a procuré une avance de huit points aux visiteurs.

Le feu d'artifice du quatrième quart a relégué en arrière-plan la performance du joueur des Ti-Cats Chris Williams, qui a établi un record de la LCF en retournant un sixième botté pour un touché cette saison. Le petit receveur de passes a retourné un botté sur 82 verges pour le majeur au premier quart. Il s'agissait alors de son cinquième retour de botté productif de la saison (l'autre s'est produit à la suite d'une tentative de placement ratée). Williams a également retourné un botté pour un touché dans un troisième match consécutif — un autre record de la LCF.

Williams a aussi capté une passe de 52 verges et retourné un botté de dégagement sur 63 verges en deuxième demie qui ont mis la table pour des placements des Ti-Cats (3-6). Ces derniers ont néanmoins encaissé une quatrième défaite d'affilée.

Les Argonauts (5-4) ont donc triomphé à leur dernière présence au stade Ivor Wynne à l'occasion du match de la fête du Travail. Le bâtiment devrait être démoli durant la saison morte et sera remplacé par un nouveau stade ultra-moderne qui deviendra le domicile des Tiger-Cats à compter de 2014.

PLUS:pc