NOUVELLES

Tour d'Espagne: l'Italien Cataldo dompte le Cuitu Negru, Rodriguez reste en rouge

03/09/2012 12:40 EDT | Actualisé 03/11/2012 05:12 EDT

L'Italien Dario Cataldo (Omega-Pharma) a remporté lundi au prix d'un immense effort la 16e étape du Tour d'Espagne, entre Gijon et le Cuitu Negru, au terme de 183,5 km marqués par des pentes infernales où le leader Joaquim Rodriguez (Katusha) n'a jamais vacillé.

Echappé depuis le 50e kilomètre avec le Belge Thomas De Gendt (Vacansoleil), Cataldo a semé son compagnon de route à trois kilomètres du but, De Gendt arrivant finalement 2e à 7 secondes.

A 27 ans, Cataldo, jusqu'ici connu pour ses qualités en contre-la-montre (champion d'Italie du chrono 2012) sera allé au bout de lui-même pour dompter le Cuitu Negru, géant asturien avec des passages jusqu'à 24%.

Rodriguez, intraitable dans la défense de son maillot rouge, s'est lui classé 3e, à 2 minutes 39 sec de Cataldo.

Le porteur du maillot rouge a réglé au sprint son compatriote Contador (Saxo-Bank), grappillant 6 précieuses secondes au total sur son grand rival.

Au général, le petit grimpeur catalan compte ainsi désormais 28 secondes d'avance sur Contador, 2 minutes 04 sec sur Valverde (Movistar).

Seule l'étape de la Bola Del Mundo, un jour avant l'arrivée à Madrid dimanche, semble encore le séparer de la victoire finale.

"J'ai toujours dit que celui qui arriverait leader au 2e jour de repos aurait beaucoup de chances de l'emporter au final. Et je pense donc que cela va se jouer entre Alberto (Contador), Alejandro (Valverde) et moi", analysait "Purito" Rodriguez à l'arrivée.

A l'instar de l'étape de dimanche, Contador a eu beau multiplier les attaques, il n'a pas réussi à décrocher le petit grimpeur catalan, qui l'aura même passé sur le fil au sommet pour s'emparer des ultimes bonifications.

"Je suis content de mon étape. Nous avons donné de l'émotion à cette course et au final, c'est ce qui compte", confiait à l'arrivée, un rien résigné, Contador.

Et le vainqueur de l'édition 2008 de regretter que la pluie n'ait pas été de la partie sur cette Vuelta: "Dommage que nous n'ayons pas eu un jour de mauvais temps, parce que généralement, la pluie me réussit plutôt bien. Mais bon, il reste une semaine de course...", espérait un Contador qui semblait toutefois ne pas se faire trop d'illusions.

Piètre consolation pour le coureur de Pinto: à 4 kilomètres du but, il est parvenu à décramponner Valverde, dont les ambitions se concentrent maintenant sur la 3e marche du podium.

Le coureur de Movistar devrait avoir la tâche plutôt facile puisque Froome (Sky), 4e au général, est désormais relégué à 4 minutes 52 secondes de Rodriguez. Le Britannique a été en difficultés dès le début de l'ascension finale, accusant au final 5 minutes 11 secondes de retard sur Cataldo.

Mardi, les coureurs pourront profiter d'une seconde journée de repos avant d'attaquer la partie finale de l'épreuve, qui reprendra mercredi avec la 17e étape entre Santander et Fuente Dé (187,3 km).

cle/jmt

PLUS:afp