NOUVELLES

Mitt Romney propose des idées d'un autre siècle, accuse Barack Obama

03/09/2012 05:55 EDT | Actualisé 03/11/2012 05:12 EDT

TOLEDO, États-Unis - Le président américain Barack Obama a présenté lundi le thème que le Parti démocrate martèlera lors de sa convention nationale cette semaine, en déclarant que son rival républicain Mitt Romney veut diriger les États-Unis avec des idées dépassées issues du siècle précédent.

Le président Obama a fait cette déclaration devant des membres du syndicat des employés du secteur automobile à Toledo, une ville de l'Ohio qui dépend largement de l'industrie automobile. M. Obama a injecté d'importants fonds gouvernementaux dans cette industrie au début de son mandat, sauvant General Motors et Chrysler de la faillite et empêchant le licenciement de plus d'un million de travailleurs.

Le candidat républicain à la présidence des États-Unis, Mitt Romney, s'est opposé au sauvetage gouvernemental de l'industrie automobile et accuse Barack Obama d'avoir gaspillé les fonds publics, ce qui, selon les républicains, n'a pas permis de sortir le pays du marasme économique.

Les républicains ont présenté leurs arguments de campagne lors de leur convention la semaine dernière à Tampa, en Floride. Le thème de leur rassemblement: Barack Obama a échoué en tant que président.

Les démocrates ont déjà commencé à répliquer. M. Obama a déclaré lundi que regarder les républicains à la télévision était comme regarder une vieille émission en noir et blanc.

«Malgré tous les défis auxquels nous faisons face dans ce nouveau siècle, nous avons vu trois jours d'un programme (politique) sorti du siècle dernier», a dit le président Obama au sujet de la convention républicaine. «C'était une reprise. Vous l'avez probablement déjà vue sur votre téléviseur en noir et blanc avec les oreilles de lapin.»

«M. Romney a eu l'occasion de vous révéler sa recette secrète pour créer des emplois, mais il n'a offert aucune idée nouvelle. Ce n'est qu'un recyclage des mêmes vieilles politiques», a ajouté le président sortant.

L'Ohio est l'un des États stratégiques pour les deux candidats en vue de la présidentielle du 6 novembre. C'est l'un des États pivots qui ne sont pas acquis à un candidat en particulier, et dont le vote déterminera l'issue du scrutin à l'échelle nationale.

À la veille de l'ouverture de leur convention nationale à Charlotte, en Caroline du Nord, les démocrates semblent déterminés à répliquer à la «désinformation» disséminée par le camp républicain sur le bilan de la présidence d'Obama.

«Sur le bulletin de vote, il y a le caractère de notre pays», a déclaré Nancy Pelosi, leader de la minorité démocrate à la Chambre des représentants, devant des délégués de la Californie. «L'obstruction est leur philosophie politique. Ils ne croient pas au service public», a-t-elle dit en référence aux républicains.

L'événement principal du premier soir de la convention démocrate, mardi, devrait être le discours de la première dame Michelle Obama, dont la popularité dépasse largement celle de son mari dans l'opinion publique. Julian Castro, maire de San Antonio et étoile montante du parti, doit aussi prononcer un discours.

Barack Obama et son vice-président Joe Biden recevront l'investiture pour un second mandat mercredi soir, une soirée qui sera également marquée par le discours de l'ancien président Bill Clinton. MM. Obama et Biden clôtureront la convention jeudi soir avec leurs discours respectifs.

PLUS:pc