NOUVELLES

Immigration/îlot: le Maroc souligne rechercher "une solution" avec l'Espagne

03/09/2012 11:59 EDT | Actualisé 03/11/2012 05:12 EDT

Le Maroc est en "contact" étroit avec Madrid afin de "trouver une solution" au sujet des 68 migrants sans papiers qui ont gagné dimanche à la nage un îlot espagnol situé à proximité des côtes méditerranéennes marocaines, a-t-on indiqué lundi de source officielle à Rabat.

"Nous sommes en contact avec le gouvernement espagnol pour trouver une solution par la voie du dialogue et ce dans l'intérêt des deux pays", a déclaré à l'AFP une source gouvernementale.

Soixante-huit migrants illégaux, dont trois mineurs, ont rejoint à la nage dimanche un minuscule îlot espagnol situé à 30 mètres à peine des côtes marocaines, selon Madrid.

"Alors que les forces de l'ordre marocaines appliquent un strict contrôle tout au long des clôtures installées par l'Espagne autour de Melilla et de Ceuta -les deux enclaves dans le nord du Maroc, ndlr-, les migrants subsahariens utilisent tous les moyens, notamment des trafiquants, pour rejoindre l'autre rive", a-t-on encore commenté à Rabat.

Cette source officielle marocaine a insisté sur le fait que le Maroc, autrefois simple pays de transit, était devenu un "pays d'accueil avec des milliers de clandestins subsahariens résidant dans les grandes villes comme à Casablanca, Rabat, Tanger et Tétouan" (nord).

Interrogé de son côté sur une rumeur selon laquelle le Maroc pourrait accepter le retour des 68 migrants illégaux sur son territoire, un responsable du ministère des Affaires étrangères n'a pas souhaité faire de commentaire.

Généralement, lorsque des clandestins réussissent à pénétrer à Ceuta et à Melilla, ces derniers sont pris totalement en charge par les autorités espagnoles qui les placent dans des centres d'accueil avant la remise de cartes de séjour.

Le Maroc a toujours revendiqué sa souveraineté sur Ceuta, Melilla et les îles avoisinantes, une question qui empoisonne régulièrement les relations entre les deux pays.

mc/gk/cco

PLUS:afp