NOUVELLES

Gaza: décès d'un adolescent chômeur qui s'était immolé (hôpital)

03/09/2012 01:25 EDT | Actualisé 03/11/2012 05:12 EDT

Un Palestinien de 17 ans est décédé dimanche quatre jours après s'être immolé faute d'avoir trouvé du travail, a-t-on appris lundi auprès de sa famille et de sources médicales palestiniennes.

Ehab Abou al-Nada du camp de réfugiés de Shati s'est très grièvement brûlé après s'être immolé mercredi en face de l'hôpital Shifa de la ville de Shati, a affirmé son père Soufiane à l'AFP.

"Mon fils Ehad s'est aspergé avec deux litres de carburant parce qu'il ne trouvait pas de travail", a-t-il précisé.

Un porte-parole du ministère de la Santé du gouvernement du Hamas a précisé à l'AFP que le jeune homme "souffrait de très graves brûlures lorsqu'il est arrivé à l'hôpital".

"Il a été placé dans le service des soins intensifs en raison de l'état critique dans lequel il se trouvait jusqu'à son décès dimanche soir", a ajouté le porte-parole.

Le jeune homme avait quitté le lycée l'an dernier pour trouver un travail qui lui aurait permis d'aider sa famille.

"Il s'est immolé à cause du chômage", a expliqué son père qui a ajouté qu'il devait lui-même faire vivre huit personnes "et rembourser des emprunts" avec son salaire.

"Je gagne 2.100 shekels (420 euros), dont un tiers va au loyer, 1.200 shekels (240 Euros) pour le remboursement du prêt, ce qui nous laisse 200 shekels (40 euros) pour vivre durant le mois, ce qui est insuffisant", a-t-il précisé.

"Mon fils a été vendeur de rue, il a fait la plonge dans un restaurant mais pour 13 heures de travail par jour il ne gagnait que 30 shekels (six euros)", a poursuivi le père, ajoutant que "la police du Hamas le chassait constamment pour l'empêcher de vendre dans les rues".

Le porte-parole la police du Hamas Ayman Batniji a confirmé la mort de l'adolescent et précisé que la police avait "ouvert une enquête sur les raisons" de ce drame.

sa-sy-hmw/jlr/sbh

PLUS:afp