NOUVELLES

Entrée en vigueur d'une loi anti-tabac au Liban

03/09/2012 03:20 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

La loi interdisant le tabac dans les cafés, restaurants et lieux publics fermés est entrée lundi en vigueur au Liban et de lourdes pénalités sont prévues pour ceux qui ne la respectent pas.

Promulguée il y a un an par le Parlement, la nouvelle législation interdit également la publicité du tabac dans ce pays qui compte le plus grand nombre de fumeurs dans la région et où les maladies liées au tabagisme sont en augmentation.

Les autorités ont promis la fermeté dans l'application de cette loi dont l'infraction sera sanctionnée d'une amende de 90 dollars (71 euros) pour le fumeur et de 900 (715 Eur) à 2.700 USD (2.100 Eur) pour les propriétaires des établissements.

Selon des statistiques de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) datant de 2010, 46% des hommes et 31% des femmes au Liban fument des cigarettes, des cigares ou le narguilé. Le prix d'un paquet de cigarettes au Liban s'élève à un peu plus d'un USD.

L'entrée en vigueur de cette loi inquiète les propriétaires de restaurants et de cafés qui craignent qu'elle ne porte un coup dur à leurs affaires.

Plusieurs pays du Moyen-Orient ont adopté des lois anti-tabac, mais leur application est souvent difficile dans des pays, où fumer, notamment le narguilé dans des cafés, est très populaire.

ser/hj/sw

PLUS:afp