NOUVELLES

Roddick ne veut pas partir

02/09/2012 02:19 EDT | Actualisé 01/11/2012 05:12 EDT

Est-ce la certitude d'avoir pris la bonne décision et la sérénité qui l'accompagne qui donne des ailes à Andy Roddick? L'Américain, après avoir annoncé sa retraite à la fin des Internationaux des États-Unis jeudi dernier, avance maintenant en ronde des 16.

L'ancien no 1 mondial, aujourd'hui 20e tête de série, croyait peut-être que sa carrière prendrait fin contre Bernard Tomic au deuxième tour.

Non seulement l'a-t-il vaincu, mais il vient de faire de même avec le 59e joueur mondial, l'Italien Fabio Fognini, pour se qualifier pour les huitièmes de finale grâce à une victoire en quatre manches de 7-5, 7-6 (7/1), 4-6 et 6-4, dimanche.

Dans un match très serré aux nombreux revirements (neuf bris de service au total), les 10 as et les 39 coups gagnants de Roddick lui ont permis de faire la différence.

Le trentenaire savoure chaque moment à Flushing Meadows, lieu de sa seule victoire en tournoi du grand chelem.

« J'essaie d'apprécier chaque moment et de vivre point par point. Vous (les spectateurs) rendez ça tellement spécial. Je m'amuse », s'est exclamé Roddick en entrevue après le match sur le central Arthur-Ashe.

L'heure de la retraite pourrait toutefois sonner mardi puisque l'Argentin Juan Martin Del Potro (no 7) l'attend en huitièmes de finale, un adversaire autrement plus coriace que Fognini.

Del Potro, surnommé la Tour de Tandil, est un obstacle de taille. Il a remporté trois de ses quatre duels avec l'Américain.

« Ce qu'il me reste d'énergie ne change plus grand-chose maintenant. Je vais tout donner », a assuré Roddick.

Djokovic, intimidant

Novak Djokovic (no 2) a poursuivi sa marche tranquille à New York.

Son adversaire n'avait rien d'un faire-valoir. Mais Julien Benneteau (no 31) n'a pu que constater les dégâts.

Le « Djoker » s'est astreint à la tâche pendant 97 minutes pour remporter un gain facile en trois manches de 6-3, 6-2 et 6-2.

Pendant que Benneteau se demandait ce qu'il arrivait à sa constance habituelle, Djokovic semblait à peine se délier les jambes et distribuait allégrement les coups gagnants (41).

Le Serbe a minimisé ses erreurs (12) et gagné 82 % de ses premières balles en jeu, des statistiques largement suffisantes pour empêtrer Benneteau derrière la ligne de fond.

« Ce que Djokovic fait du fond du terrain, c'est exceptionnel. Le relâchement, le synchronisme...On a l'impression qu'il ne peut pas rater », a résumé le Français.

En huitièmes de finale, Djokovic se mesurera maintenant au Suisse Stanislas Wawrinka (no 18).

Autres résultats - Troisième tour

  • David Ferrer (ESP/no 4) bat Lleyton Hewitt (AUS) 7-6 (11/9), 4-6, 6-3, 6-0
  • Juan Martín Del Potro (ARG/no 7) bat Leonardo Mayer (ARG) 6-3, 7-5, 7-6 (11/9)
  • Janko Tipsarevic (SRB/no 8) bat Grega Zemlja (SLO) 6-4, 6-3, 7-5
  • Richard Gasquet (FRA/no 13) bat Steve Johnson (USA) 7-6 (7/4), 6-2, 6-3
  • Stanislas Wawrinka (SUI/no 18) bat Oleksandr Dolgopolov fils (UKR/no 14) 6-4, 6-4, 6-2
  • Richard Gasquet (FRA/no 13) bat Steve Johnson (USA) 7-6 (7/4), 6-2, 6-3

PLUS: