NOUVELLES

Nouveau décès lié à la légionellose à Québec: 11 depuis fin juillet

02/09/2012 01:46 EDT | Actualisé 02/11/2012 05:12 EDT

La légionellose, qui touche la ville de Québec, a fait une nouvelle victime, portant le bilan à 11 depuis la fin juillet, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires de la capitale de la province canadienne francophone.

Le nombre de cas de légionellose a continué à augmenter par rapport à samedi, atteignant 169, contre 165 la veille.

La Direction régionale de santé publique (DRSP) a rappelé dans un communiqué que "cet état de la situation présente des cas de personnes qui ont été atteintes de la légionellose dans les 10 à 15 derniers jours", la période d'incubation de cette maladie étant de 2 à 10 jours.

La DRSP a par ailleurs lancé une enquête épidémiologique pour connaître l'origine précise de cette éclosion.

La source de la propagation de la bactérie se trouve dans les tours de refroidissement des systèmes de climatisation d'édifices situés dans une zone délimitée de la ville.

Ces tours ont toutes été désinfectées au cours des deux dernières semaines, laissant envisager une diminution du nombre de cas dans les prochains jours, ont indiqué les autorités.

La bactérie Legionella se développe dans l'eau stagnante des tours à une température comprise entre 25 et 42 degrés Celsius, puis se répand avec les fines gouttelettes expulsées par le système en marche.

La maladie, qui ne touche que les personnes dont le système de défense immunitaire est fragile, notamment les personnes âgées, peut être traitée à l'aide d'antibiotiques.

La maladie du légionnaire, découverte en 1976 lors d'une convention d'anciens combattants aux Etats-Unis au cours de laquelle 29 personnes sont décédées, est une infection qui provoque de fortes fièvres, une toux sèche et une pneumonie.

jl/chv

PLUS:afp